/news/coronavirus

Près de 30 000 respirateurs seront fabriqués au Canada

Guillaume St-Pierre et TVA Nouvelles

Le fédéral compte acheter 30 000 respirateurs artificiels grâce à des partenariats avec des entreprises canadiennes qui se sont jointes à l’effort de guerre.     

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que des ententes avaient été conclues avec des entreprises canadiennes, dont la montréalaise CAE, qui fabrique habituellement des simulateurs de vol.     

«30 000 respirateurs, c’est un gros chiffre, a convenu le premier ministre Justin Trudeau durant son point de presse quotidien, mardi. On espère que ce sera beaucoup plus que suffisant. Mais se préparer pour le pire des scénarios est la chose responsable à faire.»     

Le premier ministre note que si le Canada n’a pas besoin de l’intégralité de sa réserve de respirateurs, le pays pourra contribuer à l’effort mondial pour combattre la COVID-19.     

  

  

Le fédéral poursuit ses efforts afin de doter le Canada de nouvelles capacités de production d’équipements sanitaires essentiels en pleine pénurie planétaire.     

Justin Trudeau a annoncé d’autres partenariats avec des entreprises d’ici, dont Arc’teryx et Canada Goose.     

Ces dernières, ainsi que 20 autres compagnies avec lesquelles Ottawa s’est entendu, fabriqueront des blouses médicales.     

Au total, près de 5000 entreprises canadiennes ont levé la main pour participer à l’effort de guerre, a précisé le premier ministre Trudeau.     

Des projets de production de désinfectant pour les mains sont aussi en branle.     

Le Canada compte de plus en plus sur des partenaires locaux pour assurer un approvisionnement de matériel médical.     

«Nous avons besoin d’un approvisionnement stable de ces produits pour que notre personnel médical soit en sécurité. Cela signifie que nous devons les fabriquer chez nous», a indiqué le premier ministre.    

La ministre de l’Approvisionnement Anita Anand a annoncé mardi que huit millions de masques chirurgicaux venant de la Chine ont été reçus la veille, tout comme une commande du Québec.    

Même si tout n’est pas encore réglé avec Washington, Justin Trudeau a annoncé que le Canada devrait recevoir dès demain une commande de 500 000 masques de la part de l’entreprise américaine 3M.     

Le fédéral attend aussi des millions de masques supplémentaires de la québécoise Medicom, basée à Montréal.     

L’achat d’équipement de protection est devenu un «far ouest», a soutenu hier la vice-première ministre Chrystia Freeland.     

Les pays les plus durement touchés par la COVID-19 s’arrachent ces items essentiels à la sécurité du personnel hospitalier sur les marchés mondiaux.     

Le Parlement rappelé     

Dans son point de presse, M. Trudeau a affirmé que le Parlement devra être rappelé pour que le programme de subvention salariale de 75 % puisse aller de l’avant.      

Le premier ministre a également soutenu qu’il y avait toujours des discussions entre le gouvernement fédéral et les banques canadiennes pour que plusieurs mesures soient prises en ces temps de crise sanitaire, notamment concernant la réduction des taux d’intérêt pour les cartes de crédit. 

Dans la même catégorie