/news/coronavirus

Les mesures de sécurité renforcées à Longueuil

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

La direction la santé publique de la Montérégie annonce un renforcement des mesures de sécurité dans la région, et plus particulièrement dans l’agglomération de Longueuil. 

«Le virus circule déjà fortement dans la région, et plus particulièrement à Longueuil. Il faut adapter nos interventions comme si le virus circulait partout » a affirmé Dre Julie Loslier, directrice de la santé publique, hier après-midi, lors d’un point de presse visant à tracer un bilan de la COVID-19, qu’elle a qualifié de « bataille historique ». 

Il y a présentement 1034 cas confirmés en Montérégie, faisant de cette région la deuxième plus affectée au Québec après Montréal. Pas moins du tiers d’entre eux, soit 357, résident sur le territoire de l’agglomération de Longueuil. De ce nombre, on retrouve 210 personnes qui ont été testés «positifs» dans la Ville de Longueuil seulement. 

«On est maintenant dans ce qu’on appelle une transmission communautaire soutenue. C’est-à-dire qu’il faut considérer qu’il y a d’autres personnes qui sont infectées et qui circulent sans le savoir», a poursuivi la directrice, qui attribue ces résultats à la proximité de Longueuil avec Montréal, considérée comme «l’épicentre de cette pandémie». 

Parmi les mesures de renforcement annoncées, il y aura d’abord une surveillance policière accrue du territoire pour faire respecter les mesures de distanciation sociale. 

«À partir d’aujourd’hui, on pourra sévir à l’aide d’un constat en mains propres d’une valeur de 1000$ aux gens récalcitrants qu’on a averti depuis le 3 avril», a précisé Fady Dagher, directeur du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). 

Cette mesure approuvée par le Directeur des poursuites civiles et pénales concerne plus spécifiquement les commerces qui seraient ouverts sans être considérés comme un «service essentiel», ainsi que toute personne qui aurait déjà été interpelé par SPAL dans les rues sans respecter la distanciation sociale.

«Ce n’est pas le temps d’aller prendre une marche avec vos amis. On privilégie les membres d’une même cellule familiale, sinon on n’en finira plus», a ajouté M. Dagher. 

Les mesures de distanciation seront également renforcées dans les parcs, les commerces essentiels et les transports en commun. 

«On va s’assurer que les déplacements soient faits par des travailleurs de services jugés essentiels», a soutenu Dre Loslier. 

Enfin, des recours légaux pourraient être entrepris contre les personnes infectées ou en attente de résultats qui ne respecteraient pas les consignes de santé publique. 

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent a quant à elle mentionné que des installations et équipements nécessaires pourraient être réquisitionnées par la Ville au cours des prochains jours, si le besoin se faisait ressentir.