/news/coronavirus

On répond à vos questions téléphoniques et vidéo sur la COVID-19

TVA Nouvelles

Que ce soit en lien avec la santé ou l'économie, nos spécialistes répondent quotidiennement à vos questions en direct sur les ondes de LCN. 

• À lire aussi: Toutes vos questions sur les lignes ouvertes à LCN 

• À lire aussi: On ouvre les lignes pour répondre à vos questions sur la COVID-19 

• À lire aussi: Économie et santé sur les lignes ouvertes de LCN 

• À lire aussi: Lignes ouvertes sur la COVID-19 à LCN  

• À lire aussi: Lignes ouvertes à LCN pour répondre à vos questions en santé et en économie 

Posez-nous vos questions en santé et en économie et nous y répondrons en direct à 16h30 sur les ondes de LCN. Envoyez-les par courriel à nouvelles@tva.ca ou par téléphone au 514 370-3222.  

«J’ai tous les symptômes, mais depuis un an. Est-ce que je devrais passer le test quand même?» - France 

«Il faut se rappeler qu’il s’agit d’un agent infectieux. Il n’y a pas de cas où ça va durer pendant un an. D’autres conditions peuvent causer ça. Voyez s'il n'y aurait pas eu de changement, une augmentation ou de nouveaux symptômes, il y aurait lieu de consulter.» - Dr Gilbert Boucher, urgentologue 

«Je suis sur l’assurance-maladie qui doit se terminer le 11 avril et j’ai perdu mon emploi avant la COVID. Que faire?» - Nadine 

«Si vous avez perdu après le 15 mars. La question de 600 heures ne se pose pas, on va vous demander si vous avez gagné au moins 5000$ dans les 12 derniers mois. Les prestations d’assurance-maladie comptent.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie 

«Depuis quelques jours, j’ai des maux de gorge et le nez qui coule, devrais-je me faire tester?» - Michel 

«La toux est spécifique, la fièvre aussi. Je vous dirais si vous avez des éternuements, ça pourrait être des allergies. Prenez votre température deux fois par jour. Communiquez avec la ligne téléphonique qui va vous faire un triage.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«La ministre a fait une conférence de presse pour autoriser à aller voir les gens aux soins palliatifs. Ça fait trois jours que j’essaie d’y aller et je ne suis pas capable. Pourquoi?» - Denis 

«Pour des raisons humanitaires, on le permet, mais il faut qu’il n’y ait qu’une ou deux personnes désignées. C’est déchirant de penser qu’on ne peut pas voir des gens proches de nous dans ce contexte. Si la personne n’est pas en fin de vie, il y a des restrictions. Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez être une des deux personnes désignées.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«Les soins palliatifs, il y a différents niveaux. L’ouverture pour les visites de compassion, c’est surtout réservé pour les dernières 24 et 48 heures. C’est difficilement prévisible, mais il y a des signes. Si ça approche la fin, on va vous laisser y aller.» - Dr Gilbert Boucher, urgentologue 

«J’ai lu qu’un tigre a été infecté récemment par le virus. Si les animaux sont porteurs, peuvent-ils nous transmettre le virus?» – Amélie  

«Il y a une étude sur les félins qui pourraient se le transmettre entre eux et peut-être aussi aux humaines. Mais ce n’est pas le cas de tous les animaux, pas le chien, poule, canard, par exemple. Rappelons que par leur poil et leur museau, ils pourraient quand même le transporter et le donner à l’humain.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«Mon employeur attend la subvention pour nos salaires, j’ai reçu mon 2000$ de la PCU. Est-ce que cela va m’empêcher de passer du côté des employés de 75%?» - Louise 

«Vous avez fait la bonne chose. Vous avez demandé la PCU. Vous ne savez pas si votre employeur sera admissible. Les conditions ont encore changé aujourd’hui. L’autre incertitude, c’est que le projet de loi n’a pas encore été voté et ça va prendre du temps, entre trois et six semaines. Pendant tout ce temps, vous ne pouvez pas vous priver de revenu. Une fois que votre employeur aura la subvention, vous pourrez faire un choix. Il y aura un mécanisme qui sera mis en place.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie 

«Est-ce vrai que les Afro-Américains sont plus touchés que les autres aux États-Unis?» - Justin 

«Ce n’est pas tant le fait, que les conditions de vie dans lesquelles les gens vivent. Il y a aussi un lien avec les conditions sanitaires, l’accès aux services de santé, les assurances. Ça peut aussi être ça qui explique, plus que les indicateurs génétiques ou de race.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«Est-ce qu’un rince-bouche mélangé à de l’alcool pourrait agir à titre de désinfectant?» - Sylvain 

«Il faut que le nettoyant ait au moins 60% d’alcool. Pour ça, il faut prendre 125 ml d’alcool à 99% et 75 ml d’autre chose (aloès, glycérine). Là on a un pourcentage qui tue le virus.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«Si on investit nos FERR dans les compagnies qui vont fabriquer des respirateurs.» - Raymonde 

«Ça dépend de votre objectif, mais c’est une possibilité. Ça dépend de votre portefeuille. Il faut voir avec votre planificateur financier.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie 

«J’ai fait deux voyages à Floride et à Cuba. Je suis revenu le 13 mars, j’ai perdu le goût, mais je n'ai pas de fièvre. Est-ce que je peux rattraper le virus si je l’ai eu, mais je n’ai pas été testé?» - Bruno 

«C’est probable que vous l’ayez eu. Vous ne devriez pas avoir de risque de l’attraper à nouveau. Toutefois, d’autres conditions peuvent causer une perte d’odorat. Malgré tout, soyez sécuritaire.» - Dr Gilbert Boucher, urgentologue 

«L’obésité peut-elle est un facteur aggravant?» - Maude 

«Si on a une situation d’obésité morbide, c’est plus difficile d’être intubé.» - Diane Lamarre, pharmacienne et analyste à «La Joute» 

«Ça augmente un peu les risques. Il y a divers niveaux d’obésité. Les intubations, c’est la partie sur laquelle on s’entraîne et on se pratique.» - Dr Gilbert Boucher, urgentologue 

«Je suis présentement au chômage. L'employeur doit faire parvenir une lettre pour dire que je ne peux pas retourner au travail parce que l'entreprise est fermée. À qui faut-il faire parvenir la lettre et comment?» - Karen  

«Votre employeur n'a pas besoin d'envoyer de relevé d'emploi et vous n'aurez pas à fournir de documents. On a facilité le processus. En quelques jours, les gens reçoivent leur agent. Plus de 4,7 millions de personnes ont demandé la PCU en date d’aujourd’hui.» - Pierre-Olivier Zappa, journaliste spécialisé en économie 

«Quelle est la différence entre les symptômes des patients hospitalisés et ceux aux soins intensifs?» - Nathalie 

«C’est généralement la capacité respiratoire. La quantité d’oxygène donné aux patients. Si vous avez beaucoup de difficulté à respirer, on vous amène aux soins intensifs.» - Dr Gilbert Boucher, urgentologue

Dans la même catégorie