/news/currentevents

Un coup de foudre ne justifie pas un déplacement entre régions

Maxime Deland | Agence QMI

L’amour peut nous pousser à faire des choses insensées. Et en pleine pandémie de COVID-19, les conséquences sont coûteuses pour un homme de Saint-Jérôme.

L’homme de 20 ans devra répondre de ses actes devant la justice pour avoir tout mis en œuvre pour rejoindre sa nouvelle flamme, à Rivière-Rouge, dans les Laurentides.

Dans la nuit de lundi, vers 1 h, les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont été appelés à se rendre devant une résidence de la rue Tardif, où ils ont trouvé un individu qui dormait à bord de son véhicule.

Questionné sur la raison de sa présence à cet endroit, le jeune homme aurait dit qu’il était venu récupérer son porte-monnaie chez un ami.

Toutefois, selon nos informations, le suspect se trouvait là pour voir une femme avec qui il était récemment tombé amoureux, mais dont les sentiments n’étaient pas réciproques.

Après avoir effectué diverses vérifications, les policiers ont pu établir que l’identité fournie par le suspect avait également été donnée le 3 avril lors d’un contrôle routier à Saint-Sauveur, en marge des fermetures de régions imposées par le gouvernement Legault.

Là encore, il avait mentionné qu’il se rendait à Rivière-Rouge pour aller récupérer son portefeuille chez un ami.

Les policiers lui avaient donc interdit le passage et l’avaient même escorté jusque chez lui, à Saint-Jérôme.

Déterminé à aller rejoindre la femme pour qui il avait eu le coup de foudre, le jeune homme aurait loué une voiture pour ne pas éveiller les soupçons. C’est d’ailleurs à bord de cette voiture de location qu’il a été retrouvé endormi.

Le suspect a été arrêté et transporté au poste de police, où les policiers ont pu établir sa réelle identité. Miritan Hashani aurait en effet fourni deux fois plutôt qu’une un faux nom aux autorités.

Son véhicule a été saisi pour une période de 30 jours puisque son permis de conduire était sanctionné.

Hashani a comparu au palais de justice de Mont-Laurier sous des accusations d’intrusion de nuit, d’entrave au travail d’un agent de la paix, de supposition de personne et de bris de probation.

Comme les malheurs n’arrivent jamais seuls, il pourrait également écoper d’une contravention de 1000 $ en vertu de la Loi sur la santé publique.