/news/politics

Ottawa met fin au moratoire sur les exportations de matériel militaire à l'Arabie Saoudite

Agence QMI

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Le gouvernement Trudeau met fin au moratoire sur tout nouveau permis d’exportation de matériel militaire vers l’Arabie Saoudite, a-t-il annoncé en pleine crise de la COVID-19.

• À lire aussi: Pas de retour à la normale avant «un an, un an et demi»

«Pour donner suite à la conclusion de l’examen des permis d’exportation vers l’Arabie saoudite mené par les responsables d’Affaires mondiales Canada [...] nous avons commencé à examiner les demandes de permis au cas par cas», a déclaré par communiqué le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne, jeudi.

Ottawa avait lancé, à la fin 2018, une révision des permis d’exportation de matériel militaire. Le début de cet exercice survenait dans la foulée de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Kashogi.

Des soupçons voulant que Riyad ait utilisé des blindés fournis par le Canada pour s’en prendre à des civils avaient alors fait surface.

Jeudi en fin d’après-midi, le ministre Champagne a annoncé que l’exercice de révision était terminé, un an et demi plus tard.

Par ailleurs, le controversé contrat de 14 milliards $ conclu par l’ancien gouvernement de Stephen Harper avec General Dynamics Land Systems a été modifié.

«Cela inclut maintenant la possibilité de communiquer aux Canadiens de manière plus transparente certaines conditions du contrat», s’est félicité M. Champagne dans une déclaration commune avec le ministre des Finances Bill Morneau.

«Nous pouvons confirmer que l’annulation de ce contrat [...], voire la simple divulgation de l’une de ses conditions, aurait pu entraîner des dommages de plusieurs milliards de dollars pour le gouvernement du Canada, et que ceux-ci auraient pu s’élever à la valeur totale du contrat», ont-ils ajouté.