/regional/montreal/laval

Son test de dépistage de la COVID-19 égaré après son décès

TVA Nouvelles

La famille d’une résidente du CHSLD Sainte-Dorothée de Laval décédée vendredi dernier ne décolère pas.

• À lire aussi: Des travailleurs «obligés d’aller travailler» malgré des symptômes de la COVID-19

• À lire aussi: Situation critique dans six CHSLD de la province

Le test de dépistage de la COVID-19 effectué sur Anne Josée Maquet, 94 ans, aurait été égaré.

«C’est totalement inacceptable. J’ai bien de la misère à croire ça», a fait savoir le fils de la défunte, Jean-Pierre Daubois, à TVA Nouvelles.

«Après ça, je vais pousser un peu plus loin, je vais poser des questions. Je veux absolument savoir ce qu’il s’est passé (...) C’est important de savoir les résultats. C’est important de savoir si on m’a dit la vérité, c’est important de savoir si on a vraiment offert tous les soins qu’on pouvait offrir à ma mère. Ce sont des questions auxquelles je n’ai pas de réponses.»

La famille de Mme Maquet avait reçu un appel vendredi matin pour lui dire que son état de santé s’était dégradé rapidement. 

La nonagénaire est morte quelques heures plus tard.

Contacté, le CISSS de Laval n’avait pas répondu aux questions de TVA Nouvelles à ce sujet jeudi soir.

Il faut rappeler que le CHSLD Sainte-Dorothée est le lieu d’une importante éclosion de COVID-19 alors qu’au moins 16 résidents de l’établissement sont décédés des suites du coronavirus.