/news/coronavirus

Une aînée aurait feint d’être infectée à la SAQ

Amélie St-Yves | Journal de Montréal

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Une septuagénaire devrait être accusée de méfait pour avoir faussement fait croire à un employé de la Société des alcools du Québec qu’elle était atteinte de la COVID-19, dans Lanaudière. 

La dame de 75 ans de Saint-Roch-de-l’Achigan, dont on ne peut dévoiler l’identité parce qu’elle n’a pas encore comparu, se serait présentée à la Société des alcools du Québec (SAQ) de la rue Saint-Isidore à Saint-Lin-Laurentides, le 24 mars dernier, en après-midi. 

Celle-ci aurait fait croire à un commis qu’elle était atteinte de la COVID-19, avant de suggérer de nettoyer les lieux, selon la Sûreté du Québec. La SAQ a alors contacté la police et a dû fermer quelques heures pour procéder à un nettoyage sommaire. 

« Il y a peut-être eu un petit déplacement de ventes », indique Mathieu Gaudreault, porte-parole de la SAQ. 

Pendant ce temps, des policiers ont retrouvé la septuagénaire. Ils ont ensuite découvert qu’elle n’était pas atteinte du virus, en vérifiant avec la santé publique. 

Cette dernière a donc été arrêtée. Elle devrait maintenant être accusée de méfait de plus de 5000 $, et d’avoir fourni de faux renseignements. Sa comparution devrait se tenir dans les prochains mois au palais de justice de Joliette. 

Trois employés 

Par ailleurs, le coronavirus a cependant réussi à contaminer trois employés de la SAQ qui travaillaient dans deux succursales montréalaises, depuis le début de la pandémie. 

La société d’État confirme que deux employés de la succursale du 1745-A, rue Fleury Est et qu’un employé du 10418, rue Lajeunesse, ont été déclarés positifs. Ils ont été placés en isolement. 

« Lors de cas de contamination d’un employé, la SAQ ferme et nettoie la succursale où a travaillé l’employé. De plus, tous les employés l’ayant côtoyé sont également placés en isolement préventif », précise M. Gaudreault. 

Dans Lanaudière, un homme de 46 ans a par ailleurs été arrêté jeudi pour avoir craché sur un chauffeur d’autobus, à Notre-Dame-des-Prairies, près de Joliette. 

L’homme qui n’aurait pas voulu payer son billet de transport a été relâché sous promesse de comparaître, et pourrait faire face à une accusation de voie de fait. 

- Avec Jonathan Tremblay