/news/coronavirus/cavabienaller

En concert chaque semaine... à 10 ans

Kathryne Lamontagne | Le Journal de Montréal

À 10 ans, Mia Ross a décidé d’interpréter différentes chansons sur Facebook, question d’égayer le quotidien des personnes confinées.

Photo courtoisie

À 10 ans, Mia Ross a décidé d’interpréter différentes chansons sur Facebook, question d’égayer le quotidien des personnes confinées.

À 10 ans, Mia Ross propose chaque semaine de courtes prestations musicales sur Facebook pour se désennuyer, tout en égayant ses proches aussi confinés.  

Originaire de L’Ancienne-Lorette, Mia Ross chante depuis sa plus tendre enfance. L’an dernier, la gamine a performé aux côtés de Jean-François Breau, au Téléthon Opération Enfant Soleil, en plus d’être invitée sur le plateau de Bonsoir Bonsoir ! de Jean-Philippe Wauthier.  

Privée d’école, de son professeur et de ses amis qu’elle aime beaucoup, Mia Ross a donc décidé de se donner en concert depuis le début de la pandémie, par l’entremise des pages Facebook de ses parents.   

«De un, moi, ça me divertit. Et de deux, ça divertit les gens. J’aime ça ! Et ça rend les gens heureux», explique celle qui rêve de devenir chanteuse.  

Répertoire varié  

S’accompagnant au piano, le jeune prodige a offert sa version de la populaire Dance Monkey (Tones and I), en plus d’une composition de son cru. Avec son père à la guitare, elle a chanté Always Remember Us This Way (Lady Gaga), When I’m Gone (Anna Kendrick) et L’Amérique pleure (Les Cowboys fringants).   

Mia Ross accepte aussi les demandes spéciales! «Présentement, je suis en train de travailler sur une chanson que je n’avais jamais jouée. C’est une demande spéciale du petit gars d’une amie que je connais. Je trouvais que c’était cool comme défi!» lance-t-elle.  

L’élève de 4e année du primaire invite d’ailleurs les jeunes en confinement à se lancer le défi d’essayer quelque chose de nouveau, chaque jour, pour tirer du positif de la situation.  

À chacun son défi  

«Moi, j’essaie chaque jour de jouer une nouvelle chanson. Quelqu’un qui aime le sport pourrait essayer un nouveau sport chaque jour. Quelqu’un qui aime cuisiner pourrait faire une nouvelle recette chaque jour, illustre-t-elle. Et on peut prendre des photos ou des vidéos, pour garder des souvenirs positifs.»  

Malgré son jeune âge, Mia Ross retire beaucoup de bien de l’état dans lequel le Québec est plongé. «Je peux me lever tard le matin!» lance-t-elle en riant.  

Plus sérieusement, elle rappelle que la pandémie apportera «quelque chose de beau» à tout un chacun. «On va être beaucoup plus prudents dans la vie, on va tousser dans notre coude, se laver les mains, garder nos distances. Et on va en profiter quand on va être avec les gens qu’on aime», conclut-elle avec sagesse.