/news/coronavirus

Trudeau à son meilleur, Legault à son pire

François Legault nous a habitués à son meilleur depuis le début de la crise. À Ottawa, Justin Trudeau nous a habitués à son pire. Les deux hommes ont cependant changé de rôle cette semaine. 

Ça aura pris du temps, mais le premier ministre Trudeau a finalement mis la machine en branle à Ottawa après nombreuses hésitations dans les dernières semaines, dit Mario Dumont. 

«Les chèques sont partis, c’était tout un défi pour le gouvernement de M. Trudeau. Les systèmes informatiques ont marché, les gens ont pu faire leur demande pour la prestation d’urgence et l’argent est rentré», détaille le chroniqueur. 

De plus, Justin Trudeau est parvenu à régler son différend avec les États-Unis en ce qui a trait à la livraison d’équipements médicaux. Il a aussi réussi à coordonner les provinces pour qu’ils fassent front commun. 

À Québec, François Legault a fait deux faux pas, estime Mario Dumont. D’abord les messages contradictoires sur l’éventuelle réouverture des écoles et la crise des CHSLD. 

«Probablement qu’ils ne sont pas si contradictoires qu’ils en ont l’air parce qu’on sait que la réouverture, quand elle va se faire, va être partielle avec des conditions. Mais pour le monde qui regarde ça d’un petit peu plus loin, tu te dis attend un peu, tu rouvres les écoles, mais tu annules tous les festivals dans le même après-midi», laisse tomber M. Dumont. 

En ce qui a trait au CHSLD, les retards du système ont fini par nous rattraper, croit-il. 

Voyez la chronique de Mario Dumont dans la vidéo ci-dessus

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.