/news/coronavirus

La délicate décision de rouvrir les écoles

Le confinement du Québec a été une décision importante pour contrer la pandémie de la COVID-19. Mais qu’en sera-t-il du déconfinement? La décision ne sera pas si simple à prendre, croit le Dr Alain Vadeboncoeur.  

«Quand on ferme tout, c’est une mesure assez radicale, mais disons que c’est assez simple à conceptualiser, explique l’urgentologue de l’Institut de cardiologie de Montréal. Déconfiner, bien on n’a pas vraiment de modèle parfait.»  

Selon lui, le gouvernement sera appelé à faire un choix entre parmi tant de scénarios possibles.  

«Il n’y a pas de très bon scénario, il faut choisir [parmi ceux qui sont] moins pires dans le contexte où on est», dit-il.  

La semaine dernière, le premier ministre François Legault a suscité l’ire de nombreux Québécois en invoquant la possible réouverture des écoles au début mai.  

Après coup, le Dr Vadeboncoeur a tenté de se faire une tête sur l’idée de rouvrir les écoles en mai dans une publication qu’il a publiée sur Facebook vendredi.  

«Le raisonnement choisi pourrait être le suivant: primo, tant qu'on n’a pas l'immunité ou un vaccin, l'infection va rester très difficile à "contrôler" sans mesures de distanciation. Mais le vaccin n'étant pas pour demain, il faudrait maintenir la distanciation très longtemps. Et le vaccin n'est pas garanti non plus...», pouvait-on lire.  

  

  

Or, il est inévitable à son avis qu’il va éventuellement falloir rouvrir les écoles.  

En entrevue à LCN, l’urgentologue explique qui voulait «réfléchir avec tout le monde».  

«Je n’étais pas si convaincu que d’attendre et d’attendre, c’était la meilleure chose, lance-t-il. Peut-être que d’ouvrir avant l’été peut avoir certaines vertus. Mais évidemment, ce n’est pas des sujets simples, surtout dans le contexte actuel.»  

Reste que pour l’expert, Québec devra finir par trancher à savoir s’il souhaite garder les écoles fermées jusqu’à ce que le tout soit contrôle.   

Sauf que ce phénomène pourrait uniquement se traduire par l’entremise d’un vaccin qui, force est d’admettre, n’est pas pour demain et n’est pas entièrement une valeur sûre, craint-il.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.