/news/coronavirus

Déplacement à Mont-Tremblant pour une crème glacée

Photo d'archives

Une vingtaine de personnes ont été surprises par les policiers de Mont-Tremblant au cours du week-end, alors qu’elles effectuaient des déplacements non essentiels.    

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

• À lire aussi: La délicate décision de rouvrir les écoles  

«La grande majorité des contrevenants étaient des Montréalais venus à Mont-Tremblant pour faire du tourisme ou accéder à leur résidence secondaire sans motif valable», a indiqué l’agent Éric Cadotte, porte-parole du corps policier municipal.    

Parmi les personnes interceptées, on retrouve un homme qui s’est rendu dans le secteur de Mont-Tremblant pour... déguster une crème glacée dans une chaîne de restauration rapide.    

Après vérifications, les policiers ont pu établir que l’homme vivait dans une municipalité où cette chaîne de restaurants s’y trouve déjà.    

Deux Montréalais ont également dit se rendre dans la région de Mont-Tremblant pour «changer d’air», avant de devoir retourner dans la métropole à la demande des policiers.    

Un autre Montréalais s’est rendu dans la région touristique de Mont-Tremblant pour y faire une randonnée en montagne. Lorsque les patrouilleurs l’ont informé qu’il ne s’agissait pas d’un déplacement essentiel, l’individu aurait tout simplement mentionné «je m’en fous», ont rapporté les autorités.    

Une vingtaine de rapports d’infraction générale ont donc été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales pour les journées de vendredi, samedi et dimanche.    

Les gens visés pourraient écoper d’amendes variant entre 1000$ et 6000$.