/news/society

Cri du cœur pour un bal de finissants

Pénélope Sansregret, une élève au secondaire, a lancé un vibrant appel au premier ministre appel afin que les finissants du secondaire puissent avoir un bal et/ou une collation des grades, même si cela doit se faire plusieurs mois après la crise actuelle.

La jeune femme se considère choyée. À l’École secondaire Liberté-Jeunesse, qu’elle fréquente, un bal se tiendra après la crise. 

C’est en discutant avec un ami, qui lui n’aura pas de bal étant donné les circonstances, qu’elle a pensé envoyer un message aux plus hautes instances, afin que tous les jeunes puissent souligner cet événement important.

«Ça m’a tellement fait de peine. On planifie cela depuis des mois», explique Pénélope en entrevue au Québec Matin. 

Son vibrant appel lancé sur les médias sociaux a trouvé écho chez plusieurs étudiants qui vivent la même chose. 

«Beaucoup d’adultes et de jeunes de mon âge me félicitent et les gens à mon école me soutiennent. C’est un des plus beaux moments que l’on puisse vivre dans notre jeunesse.»

Elle souhaite ardemment que sa vidéo puisse se rendre au premier ministre du Québec, afin qu’il invite les écoles à organiser un bal aux finissants après la crise. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.