/news/coronavirus

Régis Labeaume demande l'annulation de l'année scolaire

Le maire de Québec exhorte le premier ministre à «prendre son temps» pour le déconfinement et l'invite même à annuler carrément l'année scolaire.         

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

• À lire aussi: Retour à l’école : les directions se préparent pour le 4 mai  

Dans une entrevue avec Mario Dumont, le maire de Québec, Régis Labeaume, dit craindre un déconfinement trop rapide qui amènerait plus de problèmes que de bienfaits. Il va plus loin et demande au premier ministre François Legault d'annuler le reste de l'année scolaire.         

«On ne peut pas prendre de risque. Les enfants, le 4 mai, si vous n'êtes pas sûrs, on annulera l'année scolaire. Y a-t-il des parents qui ont le goût de prendre des risques? Même pour les garderies», demande-t-il.    

Il estime que c'est «extrêmement lourd» pour le PM de devoir jongler avec toutes ces décisions. «Il a toute mon admiration.»        

Mais le maire croit que déconfiner trop tôt est néfaste. «J’implore le premier ministre de prendre son temps et de ne pas se faire pousser dans le dos. Je le comprends, il a énormément de pression. Je dis au premier ministre : "Prenez votre temps, il n’y a pas d’urgence."»        

Il demande aussi de ne pas céder à la pression des gens d'affaires.  

Partisan d'un déconfinement lent, le maire de Québec reconnait toutefois que les régions ne sont pas également éprouvées par le coronavirus. «S’il y a des régions qui s’en sortent plus rapidement, on doit leur permettre de sortir du confinement. Si on attend que Montréal soit à zéro virus, on en a pour six mois, un an», estime-t-il.