/news/coronavirus

Crise dans les CHSLD: une commission d'enquête réclamée

TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

La situation dans les CHSLD, qui a pris des proportions hors norme avec la pandémie de COVID-19, pousse l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ) à réclamer une commission d'enquête publique et des états généraux sur les soins aux aînés.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Une centaine de militaires en renfort dans les CHSLD du Québec

«Ça ne peut plus durer. Combien de gens faut-il voir souffrir et terminer leurs jours dans l'indignité avant qu'on réagisse?» a lancé vendredi Lise Lapointe, présidente de l'AREQ, par communiqué.

«Des actions doivent être prises immédiatement. Une commission d'enquête publique doit être mise sur pied et des gens devront être imputables de cette catastrophe dans les CHSLD.»

En attendant cette commission qui permettrait une réflexion en profondeur sur la gestion du réseau des CHSLD, l’AREQ demande au gouvernement Legault d’agir rapidement pour assurer le bien-être des personnes qui sont hébergées dans ce type de ressource.

«Il y a un énorme ménage à faire dans le réseau. Il faut immédiatement resserrer les règles, ajouter du personnel, accentuer les visites et faire participer les organismes de défense des droits des aînés dans ce processus. Ce sont ces organismes, comme l'AREQ, qui peuvent porter la voix de ces personnes en situation de vulnérabilité», a indiqué Mme Lapointe.

Des états généraux

L’AREQ réclame également la tenue d’états généraux pour améliorer les conditions de vie des aînés.

«Depuis des années, nous savons que le système des soins de longue durée et des soins à domicile est défaillant au Québec. Des centaines d'organismes, d'experts, de professionnels de la santé l'ont décrié sur toutes les tribunes.»

«Des états généraux permettraient d'établir un plan d'action global et concret pour assurer des services de qualité, du domicile jusqu'au CHSLD, a dit Lise Lapointe. Comme ce fut le cas à quelques reprises dans l'histoire du Québec, des états généraux permettent de travailler activement avec tous les gens et les organismes concernés afin de régler un dossier critique.»

L’AREQ espère surtout que la crise actuelle serve de leçon. «Que ces personnes décédées dans la souffrance ne soient pas mortes en vain. C'est le moment au Québec d'opérer un véritable chantier pour assurer des conditions de vie dignes aux aînés.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.