/news/coronavirus

«On est entrés dans la crise mal équipés»

Le Québec était « mal équipé » pour affronter le coronavirus dans les CHSLD, admet le premier ministre François Legault, qui regrette d’avoir attendu la négociation avec les syndicats pour hausser les salaires des préposés aux bénéficiaires.  

• À lire aussi: Réouvertures d’entreprises en vue dans les régions «sous contrôle»  

• À lire aussi: Les médecins spécialistes ne gagneront pas 211 $ l’heure pour du travail en CHSLD  

• À lire aussi: Québec déplore 58 nouveaux décès dus à la COVID-19  

«Aujourd'hui, je l'avoue puis je prends la pleine responsabilité, je pense que si c'était à refaire, il y aurait fallu que j'augmente plus vite les salaires des préposés aux bénéficiaires, même sans l'accord des syndicats», a avoué le premier ministre, dans un rare mea culpa offert aux Québécois.  

Lors de la dernière campagne électorale, a rappelé le chef caquiste, il avait promis d’injecter 245 millions $ dans les CHSLD, appelés à devenir des «maisons des aînés».  

Si des sommes ont été depuis investies, le gouvernement a préféré attendre l’arrivée à échéance des conventions collectives dans le secteur public au 31 mars 2020, pour s’attaquer à la pénurie de préposés en offrant de meilleurs salaires.  

Les syndicats seraient-ils à blâmer? «Regardez, là.. Moi, je suis ici pour prendre ma part de responsabilité, là. On peut tout faire, au gouvernement, par décret ou par une loi spéciale», a rétorqué le premier ministre.  

  

  

Les choses n’ont fait qu’empirer  

Lorsque la pandémie est venue frapper les CHSLD, il manquait déjà cruellement de préposés, a-t-il souligné. «On est rentrés dans cette crise mal équipés et, évidemment, la situation s'est détériorée», a reconnu M. Legault.  

On dénombre maintenant au moins 1 800 préposés qui doivent combattre le virus plutôt que de prendre soin des aînés. «Donc ça vient s'ajouter au problème qu'on avait déjà», a expliqué le premier ministre.  

M. Legault en a profité pour remercier les médecins spécialistes, qui sont plus de 2000 à avoir accepté de prêter main forte aux préposés et infirmières dans les CHSLD.  

Témoin des critiques sévères dirigées à leur endroit, M. Legault a tenté de calmer le jeu en confirmant que le tarif horaire de 211 $ ne s’appliquera pas en CHSLD, comme l’avait d’abord avancé leur présidente, Dre Diane Francoeur.  

Appels aux renforts  

Le premier ministre a également invité les infirmières et préposés à la retraite de partout au Québec de ne pas hésiter à sortir de leur région pour venir aider là où sont les besoins, comme à Montréal, épicentre de l’épidémie.  

«Les besoins sont beaucoup moins grands à Québec qu'à Montréal, a-t-il indiqué à titre d’exemple. Est-ce qu'il y a des gens de Québec, des infirmières, des préposés, qui pourraient venir travailler dans nos CHSLD dans la grande région de Montréal? Je vous demande votre aide. Puis c'est tout le Québec qui vous remercie à l'avance.»  

M. Legault a aussi fait le point sur le nombre de candidatures recueillies via le site web «Je contribue!». Tout compte fait, plus de 51 957 candidatures ont été reçues. Sur près de 30 000 personnes contactées, 4676 ont été déployées à travers le réseau.  

M. Legault et la ministre de la Santé, Danielle McCann, ont tout de même demandé aux fonctionnaires de faire « un tour de roue » supplémentaire afin de voir si certaines personnes écartées pourraient aider.  

La courbe aplatie  

Même si les cas de Covid-19 et le nombre de décès continuent de se multiplier, le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, considère maintenant que le « pic » de la pandémie est atteint au Québec.  

En isolant l’effet d’amplification généré par la situation des CHSLD, ailleurs dans la population, «on a une courbe qu'on a aplatie», a-t-il expliqué.  

«Ce n'est pas tous les pays qui déclarent les décès de la même façon», a-t-il aussi insisté.  

Outre la situation encore « difficile » observée dans le Grand Montréal, en Mauricie et en Estrie, «dans tout le reste du Québec, la situation est pas mal sous contrôle», a signalé pour a part M. Legault.  

Il dit travailler avec Dr Arruda sur une façon de «rouvrir ces régions-là» de façon graduelle, en commençant par les entreprises et non les écoles, a-t-il insisté.  

Le cabinet Legault a par ailleurs confié à un ancien proche de Jean Charest et Philippe Couillard, Daniel Desharnais, la tâche de réorganiser les CHSLD.  

Celui qui devient sous-ministre adjoint à la Santé, responsable des projets spéciaux, a également été chef de cabinet du ministre de la Santé, alors dirigé par Gaétan Barrette.  

Réactions  

- «Ben oui, c’est la faute des syndicats si les préposés aux bénéficiaires sont sous-payés... On se croirait au festival Juste pour rire!» — Daniel Boyer, président de la FTQ  

- «Cela fait plusieurs années que la CSQ crie à l’aide pour mieux protéger les aînés, les malades et pour rehausser les conditions de travail. [...] Les seules réponses que nous essuyons, tout gouvernement confondu, c’est "non"!» — Sonia Ethier, présidente de la Centrale des syndicats du Québec  

  

  

Au Québec, en date du 17 avril 2020 à 13h, la situation est la suivante:  

58 décès (688 au total)              

16 798 cas confirmés (+941)             

3 068 personnes guéries              

1 076 personnes hospitalisées (+58)             

207 personnes aux soins intensifs (-2)   

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.