/news/coronavirus

Une médecin spécialiste veut aider bénévolement

Agence QMI

Si elle doit aller aider le personnel en CHSLD, une médecin spécialiste de Saguenay tient à ne pas être payée.

«Je reçois un salaire en lien avec mon travail de neurologue. Si c'est pour aller prêter main forte, je ne crois pas que ce salaire-là a besoin d'être à moi. Cet argent-là doit être redirigé vers les gens qui travaillent très fort en CHSLD actuellement», a insisté Dre Sylvie Théodore.

«De façon naturelle, je pense que notre devoir de médecin est de répondre à cet appel-là», a ajouté la neurologue.

Toutefois, lorsqu’elle a entendu François Legault demander aux médecins de venir prêter main-forte au personnel des CHSLD, Sylvie Théodore reconnait avoir été un peu surprise.«Dans les trois dernières semaines, on assiste à beaucoup de réunions par rapport à la réaffectation des médecins. Et ça ne faisait pas mention que les médecins spécialistes devaient aller en CHSLD», a-t-elle expliqué.

Aujourd’hui, la médecin spécialiste, qui travaille quotidiennement à l'hôpital de Chicoutimi, est prête à adapter son horaire afin d'aider les CHSLD qui en auront besoin.

Elle sera considérée comme disponible pour venir prêter main-forte à compter de lundi.

«Je n'ai pas eu d'affectation encore», indique-t-elle.

S'il le faut, la neurologue entend déplacer certains de ses rendez-vous pour offrir un plus grand soutien aux CHSLD dans le besoin.

Dans la même catégorie