/news/coronavirus

Militaires dans les CHSLD: début de la première phase de l’opération

La première phase de l’opération de déploiement des militaires dans les CHSLD, destinée à prêter main-forte au personnel de la santé dans ce milieu, a commencé samedi.      

 

 

Les Forces armées canadiennes étaient donc en repérage, samedi, afin d’évaluer les besoins. Selon la responsable, rencontrée à sa sortie d’un CHSLD, cinq établissements ont déjà été ciblés pour recevoir l’aide des militaires professionnels de la santé.      

  

Formation en gériatrie     

Bien que les militaires qui seront déployés dans les CHSLD possèdent une formation médicale, celle-ci doit être mise à jour afin de mettre l’accent sur les soins aux personnes âgées.      

 

 

«Par exemple, le déplacement d’une personne âgée d’un lit à une chaise ne se fait pas de la même façon que si vous avez une personne qui a une blessure musculo-squelettique, explique la colonelle Manon Asselin, responsable du déploiement. Donc si vous prenez la personne âgée qui a la peau fragile, il y a des mesures à prendre.»     

Deux journées de mise à jour des connaissances ont donc été mises en place, samedi et dimanche, pour les 80 militaires membres des Forces armées.      

«Nos gens, aujourd’hui, vont être plus formés de ce côté-là. Comment prendre soin de ces gens-là. On a du personnel qui a fait les lectures et les présentations en conséquence pour s’adapter à ça», poursuit la colonelle.      

Le personnel en santé épuisé   

Le personnel médical des Forces armées devrait normalement commencer son travail sur le terrain lundi.   

«Nos employés sont vraiment, mais vraiment, extraordinaires, mais ils sont fatigués», a confié Ginette Senez, directrice du programme soutien à l'autonomie des personnes âgées at CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.   

«Ils ont fait beaucoup d’heures, alors pour nous, c’est du renfort de qualité qui arrive. Les besoins sont là. Pour nous, c’est une bonne nouvelle», a ajouté Mme Senez.   

Les militaires prêts   

Les militaires rencontrés samedi par TVA Nouvelles accueillent avec bonheur cette nouvelle mission.   

«On a tous un rôle à jouer, peu importe la couleur de l’uniforme qu’on a. C’est ensemble qu’on va s’en sortir», a précisé la colonelle Manon Asselin.   

 

 

«J’espère qu’on va apporter une certaine énergie et j’espère qu’on va réussir à réconforter du monde», a confié un militaire.   

 

 

«Je suis fière de le faire, ça me fait plaisir de le faire», a soutenu une autre membre des Forces armées canadiennes.   

 

 

Et pour un militaire, dont la famille est bloquée dans un autre pays, cette situation a une signification particulière.   

 

 

«J’ai des grands-parents qui sont dans un autre pays et qui sont bloqués. On ne peut pas les aider. Donc, de pouvoir aider d’autres personnes dans le besoin, c’est hyper important», a raconté un militaire interrogé par TVA Nouvelles.   

Et pour ne pas intimider les personnes âgées, les militaires ne porteront pas leur uniforme vert.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.