/news/coronavirus

Les ressources intermédiaires crient à l’aide

Pascale Robitaille | TVA Nouvelles

Au début du mois, le gouvernement du Québec annonçait une hausse de 4$/h sur le salaire des préposés aux bénéficiaires. Une excellente nouvelle en soi mais le problème, c'est que cet argent se fait toujours attendre dans plusieurs établissements, dont les ressources intermédiaires où la situation est de plus en plus critique. 

Contrairement aux préposés qui se trouvent dans les CHSLD, les employés des ressources intermédiaires n’ont pas reçu encore leur augmentation de salaire.   

«On a l’impression que les ressources intermédiaires sont carrément oubliées. Elles hébergent plus de 16 000 personnes. Ce sont des gens très vulnérables à la COVID-19», explique Johanne Pratte, directrice générale de l’Association des Ressources Intermédiaires d'Hébergement du Québec (ARIHQ). 

Les employés désertent les établissements pour obtenir un meilleur salaire dans les CHSLD. Pour Alain Allaire, la situation est alarmante. En 2 semaines, il a perdu 7 de ses 15 employés. Pour combler le manque, il doit travailler plus de 100 heures par semaine. 

«On se demandait ce matin combien de temps nous serons capables d’endurer ça. Ce n’est pas humain travailler comme ça», dit-il. 

Le salaire des préposés aux bénéficiaires dans les ressources intermédiaires varie entre 13 et 14$/h. Dans les CHSLD, c’est souvent le double.  

Pour sa part, Louise Bastien s’inquiète pour sa mère qui habite dans une résidence infectée. 

«Il y a en plusieurs qui ont quitté [des employés], soit étant positif, soit qui ont peut d’attraper l’infection. C’est inquiétant parce que, oui j’ai des informations d’infirmières ou de préposés, mais je n’ai pas de contact avec ma mère», confie Mme Bastien. 

L'ARIHQ demande donc au gouvernement d'agir avant qu'il ne soit trop tard. 

«Ultimement si les gens ne sont plus capables d’offrir le service, il y a deux solutions. Soit nous allons nous aussi demander l’aide de l’armée pour donner les services ou carrément ces personnes-là vont devoir être hospitalisées parce qu’on ne pourra plus les garder, il n’y aura plus de personnel», termine Johanne Pratte. 

Une ressource intermédiaire c’est un milieu de vie possible lorsque les gens ne peuvent plus rester à la maison, mais ne nécessitent pas une place en CHSLD. 

Les ressources sont entièrement financées par le gouvernement.

Dans la même catégorie