/news/coronavirus

Voici les précautions à prendre si vous travaillez

Andrea Valeria et Jean-François Gibeault | Journal de Montréal

coronavirus cell in blood

phonlamaiphoto - stock.adobe.com

Vous ne pouvez travailler de la maison parce que votre métier est lié aux services essentiels ? L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a préparé pour vous des guides de bonnes pratiques spécifiques à une trentaine de corps de métier, dans le but de limiter au maximum la transmission communautaire du coronavirus.     

Ces recommandations s’ajoutent à celles qui existent déjà dans le réseau de la santé. Les guides complets sont sur le site web de l’INSPQ.     

Mesures d’application générale pour tous les travailleurs  

-Les employés ne doivent pas se présenter au travail s’ils estiment avoir des symptômes de la COVID-19 ou s’ils ont été déclarés positifs.       

-Le lavage des mains à l’eau et au savon est obligatoire pour tous. Les lavages doivent être fréquents et durer 20 secondes.       

-Tousser dans son coude plié ou dans un mouchoir qu’on replie et qu’on jette immédiatement.        

-Une distanciation sociale de deux mètres est privilégiée entre les employés. Éviter tout contact physique avec les clients ou les collègues.        

-Si l’employé peut effectuer le travail de chez lui, l’employeur devrait privilégier le télétravail.        

-Porter des vêtements longs durant les quarts de travail pour éviter tout contact direct avec la peau. À la fin d’un quart de travail, laver les vêtements le jour même.        

-Éviter de manipuler de l’argent et le contact main à main. Les paiements sans contact, par carte ou cellulaire, devraient être privilégiés.       

-Privilégier des équipes stables qui ne changent pas de poste durant le quart de travail.       

-S’assurer que pendant les pauses les employés puissent être à deux mètres de distance les uns des autres.       

-Éviter le partage d’objets communs.       

-Limiter le nombre de clients dans les magasins. Installer des repères au sol pour inciter les clients à respecter les deux mètres.       

-Pour la signature de documents, respecter la distance de deux mètres lorsqu’ils sont transmis et récupérés. Le stylo ne doit pas être partagé.            

Mesures spécifiques par secteur d’emploi  

MARCHÉ D’ALIMENTATION ET COMMERCES ESSENTIELS  

-Prévoir un employé à l’entrée qui donne des consignes telles que le lavage des mains et qui repère des personnes qui auraient des symptômes associés à la COVID-19.        

-Désinfecter les paniers d’épicerie.       

-Ne pas offrir de service d’emballage.       

-Les fournisseurs et livreurs ne devraient pas avoir à entrer dans les locaux du bâtiment.        

-Les clients qui présentent des symptômes devraient commander en ligne ou demander à un proche d’effectuer les achats à leur place.            

TRAVAILLEURS TRANSPORTS COLLECTIFS  

-Limiter le plus possible le nombre de clients dans l’autobus, les wagons de train ou de métro.       

-En l’absence de barrière physique dans l’autobus, condamner les premiers bancs pour respecter la distance de 2 mètres.        

-Demander aux passagers de ne pas manger dans le transport collectif.       

-Les bornes de recharge de titres doivent être nettoyées.        

-Demander aux personnes qui ont des symptômes de ne pas prendre le transport en commun.        

-Pour les passagers, il est important d’éviter au maximum de toucher les poteaux et les poignées de retenues. Éviter les heures de pointe le plus possible.            

LIVREURS À DOMICILE (ÉPICERIE, RESTAURANT, COLIS...)  

-Ne pas exiger de signature à la réception, trouver un autre mode de validation.       

-Favoriser le plus possible le prépaiement des commandes.            

CHAUFFEUR DE TAXI ET COVOITURAGE   

-Au moment de la prise en charge du passager, lui demander s’il présente des symptômes de la COVID-19. Si le passager est atteint ou symptomatique, lui demander de mettre un masque ou un foulard qui couvre la bouche et le nez. Si le passager n’est pas autonome, celui-ci doit prendre une ambulance. Le chauffeur doit désinfecter le véhicule par la suite.       

-Installer une barrière physique comme un plexiglas.       

-Limiter le nombre de clients. Aucun passager dans le siège avant.        

-Aérer l’habitacle le plus souvent possible.            

ORGANISMES COMMUNAUTAIRES  

-Informer les personnes de 70 ans et plus ainsi que des personnes qui ont des maladies sévères qu’elles ne peuvent pas faire du bénévolat dans le contexte actuel.        

-Étaler les heures de services pour diminuer le nombre de bénévoles présents dans l’organisme.        

-Demander qu’une seule personne par famille se présente à l’organisme.       

-Les organismes qui offrent de l’hébergement doivent tenir une liste des usagers et disposer des lits en position pied à pied ou espacer les usagers. Si possible, favoriser que chaque usager nettoie son espace personnel.        

-Instaurer un horaire pour la période de repas pour limiter le nombre de personnes présentes.            

POLICIERS ET AGENTS DE SÉCURITÉ  

-Laver l’intérieur du véhicule qui est fréquemment touché durant le travail et ne pas mettre la ventilation de la voiture en mode recirculation d’air.        

-Lorsqu’il faut intervenir auprès de groupes, tenter de le faire à 2 mètres de distance. Si ce n’est pas possible, faire une courte intervention dans le cas des constats d’infraction par exemple (moins de 10 à 15 minutes) et laver ses mains par après.        

-Si l’intervention est plus longue que 10 à 15 minutes (alcootest) ou avec une agressivité élevée (morsure, crachat) porter un masque, une protection oculaire et des gants. Après l’intervention, jeter les équipements à usage unique et désinfecter l’équipement réutilisable.        

-Si un prévenu doit être transporté dans un véhicule de police et qu’il tousse ou présente des symptômes, lui faire porter un masque. En cas de non-collaboration, les policiers devraient garder leurs masques, protections oculaires et gants durant le trajet.        

-Si l’intervenant doit se rendre au domicile d’une personne qui présente des symptômes ou qui est déclarée positive à la COVID-19, il doit porter un masque, une protection oculaire et des gants avant d’entrer.             

TRAVAILLEURS ADMINISTRATIFS, DE BUREAU ET DE CENTRE D’APPELS DES SERVICES ESSENTIELS  

-Éviter les réunions, les contacts physiques et éviter de partager du matériel.        

-Nettoyer les claviers d’ordinateurs, les souris, téléphones, casques d’écoute ou tout autre appareil de bureau plusieurs fois durant le quart de travail.        

-Privilégier le partage de documents numériques.        

-Limiter les sorties et les déplacements au strict nécessaire.       

-Tous les postes de travail doivent être nettoyés à la fin de chaque quart.            

TRAVAILLEURS STATIONS D’ESSENCE  

-Limiter le nombre d’employés dans le commerce.       

-Nettoyer deux fois par quart de travail les surfaces fréquemment touchées telles que le pistolet à essence, la pompe d’essence, poignée de porte, interrupteurs de lumière, robinetterie, téléphones, etc.            

CAMIONNAGE TRANSFRONTALIER, LOCAL ET PROVINCIAL  

-Les entreprises de camionnage devraient fournir des chambres d’hôtel isolées à leurs travailleurs pour des transports de plusieurs jours.       

-Favoriser les boîtes à lunch ou les mets pour emporter.       

-Les chauffeurs qui reviennent de livraison à l’extérieur du Canada doivent éviter le plus possible de sortir de chez eux et limiter les contacts avec leur famille durant le temps de repos entre chaque transport.            

TRAVAILLEURS CHANTIERS DE CONSTRUCTION  

-S’il est possible, privilégier le transport individuel des travailleurs vers les chantiers. Si ce n’est pas possible, éviter tout contact physique entre les travailleurs en diminuant le nombre de passagers dans le véhicule. Nettoyer le véhicule après chaque utilisation.       

-Éviter le partage d’outils et d’équipements et nettoyer les surfaces touchées régulièrement durant le quart de travail.        

-Si les tâches nécessitent absolument le travail de plus de trois à cinq travailleurs à moins de deux mètres, il est recommandé de porter un masque et des lunettes de protection.        

-La pratique habituelle de porter des gants doit être maintenue.            

DÉMÉNAGEURS  

-En arrivant dans un domicile, désinfecter les poignées de porte et les interrupteurs.       

-S’assurer que les outils de travail demeurent dans la boîte du camion et non dans la cabine.       

-Faire nettoyer les couvertes de déménagement à la fin de la journée.             

TRAVAILLEURS QUI EFFECTUENT DES VISITES À DOMICILE, OUTRE QUE POUR DES RAISONS MÉDICALES   

-S’applique aux exterminateurs, plombiers, électriciens, service de télécommunications, inspecteurs municipaux, inspecteurs de bâtiments, etc.  

-Avant la visite, demander aux occupants si une personne est atteinte ou a des symptômes de la COVID-19.       

-Le cas échéant, demander à la personne de s’isoler dans une pièce fermée.        

-Éviter tout contact physique.        

-Demander que les portes et les lumières soient ouvertes par les habitants des lieux.        

-Désinfecter l’équipement apporté dans le domicile, incluant le téléphone cellulaire.            

TRAVAILLEURS EN SOINS VÉTÉRINAIRES  

-Jusqu’à ce jour, aucune donnée ne permet de démontrer que les animaux de compagnie seraient des vecteurs de propagation du virus.           

-Effectuer un triage au téléphone avant de donner un rendez-vous à un client. Si le rendez-vous n’est pas urgent, le déplacer ou voir s’il est possible de l’effectuer par visioconférence.        

-Demander à un seul client d’accompagner l’animal de compagnie à la clinique. Si possible, faire attendre les clients dans leurs voitures plutôt qu’en salle d’attente, sinon respecter la distance de 2 mètres.        

-Limiter les contacts entre les personnes de différents départements dans la salle d’opération ou dans les laboratoires.             

SECTEUR DE L’HÔTELLERIE  

-Pour l’entretien des chambres, limiter au minimum le nettoyage durant le séjour d’un même client et nettoyer lorsque le client ne se trouve pas dans sa chambre si possible. Porter des gants.        

-Si le client est un cas confirmé de COVID-19, ne pas nettoyer sa chambre durant son séjour. Après son départ, attendre 3 heures avant de commercer le nettoyage. Les mouchoirs et le matériel jetable de la personne doivent être jetés dans un sac fermé.        

-Tous les services non essentiels de l’hôtel devraient cesser, tels que la piscine et la bibliothèque.            

GARAGES DE MÉCANIQUE  

-Effectuer seulement les réparations essentielles.       

-Lorsque le véhicule est pris en charge par un employé, désinfecter toutes les surfaces qui sont fréquemment touchées. Refaire le même exercice quand le véhicule est remis au client.        

-Éviter de partager les outils.        

-Faire en sorte que les fournisseurs n’aient pas à entrer dans le garage lorsqu’ils viennent livrer les marchandises.             

TRAVAILLEURS AGRICOLES  

-Pour les aires de production maraîchère et les aires de production animale où les employés n’ont pas le choix d’être postés à moins de deux mètres l’un de l’autre, il faudrait envisager la possibilité de réduire la production pour respecter les mesures de distanciation sociale. Si possible installer des séparations physiques entre les travailleurs.       

-Si les deux solutions précédentes sont impossibles, envisager le port du masque et les lunettes de protection.        

-Si des véhicules pour transporter les travailleurs sont utilisés, les laver après chaque trajet et réduire leur capacité à 50 %.        

-Nettoyer à chaque quart de travail les surfaces fréquemment touchées. Les aires de production animale ou maraîchère doivent être lavées comme prévu par le MAPAQ. Les outils et la machinerie doivent être nettoyés au début et à la fin de chaque quart de travail.             

INDUSTRIE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE  

-Respecter la distance de deux mètres dans les chaînes de production en réduisant la production, en réaménageant les lieux physiques (installer des barrières en plexiglas par exemple) ou en modifiant les méthodes de travail. Si les mesures précédentes ne peuvent pas être mises en place, le port du masque et des lunettes de protection est recommandé.        

-Pour les chaînes de production où les tâches exigent déjà l’utilisation d’appareils de protection respiratoire, les travailleurs sont considérés comme étant protégés.            

TRAVAILLEURS DU DÉNEIGEMENT, D’ENTRETIEN DES ROUTES, DE LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES, D’USINES DE TRAITEMENT DE L’EAU POTABLE ET DU SECTEUR MANUFACTURIER ESSENTIEL  

-Éviter tout contact physique entre les travailleurs.       

-Organiser les tâches pour que les fournisseurs et les livreurs n’aient pas à entrer dans les locaux du bâtiment.       

-Nettoyer à chaque quart de travail les surfaces fréquemment touchées.