/news/coronavirus

Réouverture des écoles: «pas une bonne idée d’attendre le 1er septembre»

Geneviève Lajoie | Journal de Québec

Même si les enfants pourraient ne revenir en classe que pour quelques semaines, l’école ne sera pas prolongée en juillet. 

• À lire aussi: La moitié des 2000 absences comblées dans les résidences pour aînés 

S’il n’est pas encore prêt à divulguer les scénarios de réouverture des établissements scolaires, François Legault a néanmoins confié mardi qu’il n’y aura pas d’école durant l’été. 

Le premier ministre a toutefois précisé que les classes ne seront pas ouvertes «de juillet à la mi-août», ce qui laisse tout de même une possibilité que le calendrier scolaire soit prolongé jusqu’à la fin juin ou qu’il y ait une rentrée scolaire hâtive à l’automne. 

Le retour à la vie normale se fera graduellement, a martelé François Legault. Ainsi, il n’est pas question d’attendre l’automne pour reprendre d’un seul coup la vie socio-économique. 

 

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

 

«Ça ne serait pas une bonne idée d’attendre le 1er septembre pour retourner un million d’enfants à l’école», a-t-il illustré. 

Les entreprises et les écoles des régions épargnées par la COVID-19 pourraient d’ailleurs rouvrir avant les villes considérées comme des foyers de contamination. 

«Il y a une possibilité que les entreprises, les garderies et les écoles de certaines régions soient rouvertes avant les autres», a confié mardi François Legault. Le premier ministre a toutefois précisé que rien n’est encore décidé puisqu’il n’a pas encore eu le feu vert du Dr Horacio Arruda. 

La majorité des cas d’infection au coronavirus se retrouvent à Montréal et dans certaines municipalités du 450.

Dans la même catégorie