/news/coronavirus

Une enquête interne au CHSLD Laflèche

Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a l'intention de mener une enquête sur la gestion de la crise du coronavirus au CHSLD Laflèche de Shawinigan.

• À lire aussi: COVID-19 : bilan alourdi au CHSLD Laflèche

• À lire aussi: Une morgue extérieure au CHSLD Laflèche

Le PDG du CIUSSS, Carol Fillion, veut faire la lumière sur la propagation du virus dans l'établissement, qui compte parmi les plus touchés par la COVID-19 au Québec. Au terme de l'enquête, des recommandations pourront être émises pour éviter qu'un tel drame se reproduise.

À ce jour, près de 80 % des résidents du CHSLD ont contracté le coronavirus, tandis que 36 en sont morts, soit environ le quart des patients hospitalisés dans cet établissement.

Pendant plusieurs semaines, le nombre d'employés en poste était insuffisant pour s'occuper des patients. Le personnel dévoué a travaillé d'arrache-pied pour maintenir les soins, mais 75 employés ont reçu un diagnostic de COVID-19.

Carol Fillion a visité le centre d'hébergement accompagné d'une personne de Québec pour voir sir les mesures étaient adéquates.

«On est allé chercher une personne de l'externe pour nous assurer qu'on met tout en place à la hauteur des connaissances qu'on a pour garantir la sécurité des résidents et du personnel», a expliqué Carol Fillion, président-directeur général du CIUSSS-MCQ.

Du personnel en renfort à Saint-Tite

Du côté du CHSLD Mgr Paquin, à Saint-Tite, les employés ont reçu du renfort en provenance du CHSLD de Sainte-Thècle, situé dans la municipalité du même nom.

Les dirigeants du CIUSSS-MCQ ont cependant précisé que le mouvement de personnel ne sera pas à court terme, question d'éviter que des travailleurs transportent le virus d'un établissement à l'autre, comme ce fut le cas avec le CHSLD Laflèche.

«On avait besoin de venir prêter main-forte aux travailleurs de St-Tite. Ces travailleurs se sont engagés pour un nombre de jours. On va s'assurer qu'ils n’amènent pas le virus dans leur milieu de travail à leur retour. Ce ne sont pas des personnes qui viennent pour un quart de travail et qui retournent le lendemain. Ça, on s'assure que ça ne se produise pas», a affirmé Carol Fillion.

Le bilan augmente dans la région

La région de la Mauricie-Centre-du-Québec franchit le cap des 1000 cas de COVID-19, mardi, avec un total de 1015 personnes ayant reçu un diagnostic positif. Plus précisément, on recense 838 cas en Mauricie et 177 cas au Centre du Québec.

Parmi les patients, 70 personnes sont hospitalisées, dont cinq aux soins intensifs. Aussi, 440 personnes sont rétablies.

La directrice de la Santé publique de la région a assuré, mardi, que la région a réussi à aplanir la courbe et que les prochaines semaines seront déterminantes.