/news/coronavirus

Le masque va devenir une nouvelle norme sociale

Uniquement à Montréal, on compte désormais 647 décès dus à la COVID-19. Il s’agit de 57,1 % des décès à l’échelle de la province, qui recense 1134 décès selon le plus récent bilan.  

Et pour la mairesse de Montréal Valérie Plante le port du masque va devoir s’imposer, sans toutefois devenir une obligation.  

«Je regarde en avant, je pense au déconfinement, et le masque, selon moi, va devenir une nouvelle norme sociale», a déclaré la mairesse, mercredi, en entrevue à 100% Nouvelles avec Paul Larocque.  

Mais le port du masque pourrait difficilement, pour diverses raisons, devenir obligatoire à Montréal, selon Mme Plante.  

«Dans les transports collectifs, ça va s’imposer. Mais je ne pense pas que ça va être obligatoire. Ça prendrait des forces policières pour obliger et vérifier le port du masque. Et il faudrait que tout le monde puisse s’en procurer un», a ajouté la mairesse de Montréal.  

Dans le métro de Montréal, afin de respecter les règles de distanciation sociale, il devrait y avoir uniquement 150 personnes dans un train, qui peut contenir 1000 personnes à l’heure de pointe.   

La distanciation sociale et les règles d’hygiène étant généralement bien respectées par les citoyens, le port du masque pourrait être une bonne mesure à ajouter dans la métropole.  

«En sachant à quel point les Québécois ont adopté les mesures d’hygiène, le deux mètres de distance, je pense qu’avec le masque, ça va être complémentaire et ça va être très effectif dans les prochains mois», a-t-elle précisé.   

• À lire aussi: Le retour à l’école ne sera pas obligatoire  

• À lire aussi: 93 nouveaux décès et 839 cas supplémentaires  

Répartition des décès à Montréal :     

- 22 décès dans les centres hospitaliers     

- 416 décès dans les CHSLD     

- 86 décès à domicile     

- 12 décès dans les ressources intermédiaires     

- 73 décès dans les résidences privées pour aînés     

- 2 décès (autre)     

- 36 décès (inconnu)     

Total : 647