/news/coronavirus

Legault songe à nationaliser les CHSLD privés

Alors que les décès «s’accumulent» et que les cas de coronavirus continuent de se multiplier au Québec, surtout chez les plus âgés, François Legault envisage maintenant de nationaliser les CHSLD privés une fois la crise passée, en plus d'accélérer la construction de Maisons des aînés.        

• À lire aussi: Les grands-parents ne pourront pas serrer leurs petits-enfants dans leurs bras cet été  

«Je n'exclue pas ça», a avoué le premier ministre, lorsque questionné sur la possibilité d'étatiser les CHSLD privés.   

«Je pense qu'effectivement, dans les CHSLD, on a des personnes fragiles qui ont besoin de soins, a-t-il soulevé. Au Québec, les soins, c'est un système public. Donc, est-ce qu'on devrait avoir tous les CHSLD qui soient publics?»   

Dans l’attente, M. Legault a annoncé que la construction des «Maisons des ainés» sera accélérée.   

Le premier ministre a notamment pressé le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, de veiller à livrer rapidement cette promesse phare de la dernière campagne électorale.   

La construction de ces nouveaux établissements permettra de réduire le patient pris en charge dans chaque CHSLD, a fait valoir M. Legault.   

«Il faut qu'il y ait plus d'espace pour éviter que le feu prenne comme, un peu, dans une grange où il y a du foin», a-t-il indiqué.   

  

  

Des démarches déjà en cours   

Quant aux CHSLD privés non conventionnés, qui sont dans le collimateur depuis que l’horreur à la résidence Herron de Dorval a été mise en lumière, on en retrouve une quarantaine à travers la province.   

Lors de sa mise à jour quotidienne, M. Legault a confirmé vendredi que des démarches ont déjà été entreprises afin d’évaluer ce que pourrait impliquer leur intégration au réseau public.   

«On est en train de regarder aussi quand les contrats se terminent», a ajouté M. Legault, en soulignant que ces derniers, pour la plupart, arrivent bientôt à échéance.   

«Il y aurait une opportunité de transférer ces CHSLD au public de façon relativement facile, considère-t-il. Donc, oui, on regarde ça puis on est en train de chiffrer ça.»   

  

  

Legault réplique à Trudeau   

Piqué au vif par le ton moralisateur emprunté par le premier ministre Justin Trudeau quant à la situation dramatique dans les CHSLD, François Legault a pressé Ottawa de rehausser les transferts fédéraux en santé, qui sont passés, au cours des dernières années, de 50 % à 23 %.   

«Donc, si j'ai une demande à faire, M. Trudeau, c'est qu'il revienne à 50 %. Nous autres, on va s'occuper de gérer le réseau», a laissé tomber M. Legault.   

Par ailleurs, après avoir supplié les médecins spécialistes, les étudiants en soins de santé et les employés absents du réseau, M. Legault a invité vendredi quiconque souhaite, même sans formation, venir prêter main-forte dans les CHSLD publics à s’inscrire sur la plateforme «Je contribue!».   

«On a besoin de vous autres pour venir s'occuper de nos personnes les plus vulnérables», a insisté M. Legault.   

Tous les volontaires seront rémunérés, a-t-il rappelé, en précisant que les aides de service, même sans qualification, gagnent 21,28 $ l’heure en incluant les primes incitatives qui ont été prolongées jusqu’au 31 mai.   

Toujours plus de cas   

Même si la situation demeure sous contrôle en région, le nombre de personnes infectées à la Covid-19 et de morts continue d’augmenter à un rythme soutenu : Québec a annoncé vendredi 97 nouveaux décès et 778 cas additionnels.   

Le premier ministre a rapporté que le bilan se chiffre maintenant à 22 616 cas confirmés depuis le début de la pandémie.   

M. Legault a déploré encore une fois près d’une centaine de décès. Au Québec, le coronavirus a fait jusqu’à présent 1340 morts.   

On retrouve maintenant 1460 personnes infectées sur les étages des centres hospitaliers québécois, soit 49 de plus par rapport à la veille.   

Parmi eux, 227 sont présentement aux soins intensifs, ce qui représente 20 patients de plus qu’hier.   

  

Dans la même catégorie