/news/coronavirus

Réouverture graduelle des commerces à partir du 4 mai

TVA Nouvelles

Après les écoles et les garderies la veille, le gouvernement du Québec a dévoilé la première phase de son plan de relance de l’économie, mardi, qui doit renvoyer au travail près de 500 000 des 1,2 million de travailleurs actuellement en arrêt de travail dans la province.                  

• À lire aussi: 83 nouveaux décès et 775 cas supplémentaires  

• À lire aussi: Voici les nouvelles directives à respecter au travail  

• À lire aussi: Calendrier des réouvertures des écoles, chantiers et commerces au Québec  

Accompagné du ministre de l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, et du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, François Legault a annoncé que trois secteurs de l’économie allaient pouvoir reprendre du service au cours du mois de mai, soit les chantiers de construction en génie civil, les entreprises manufacturières et les magasins avec un accès à l’extérieur d’un immeuble.  

 

 

Pour les commerces de détail avec une porte extérieure, ils pourront rouvrir à compter du 11 mai dans le Grand Montréal et le 4 mai ailleurs.            

L’industrie de la construction rouvrira quant à elle complètement à partir du 11 mai, comme pour l’industrie manufacturière. Cette dernière devra cependant se plier à des restrictions en matière de personnel par quart de travail.          

Le gouvernement n’imposera cependant aucune restriction pour le nombre d’employés par compagnie afin d’assurer le service.          

  

PLAN-RELANCE_V4

  

Tous ceux qui peuvent faire du télétravail devront continuer à le faire, dit le ministre Fitzgibbon.            

Le gouvernement prolonge par ailleurs jusqu’à la fin du mois de mai la fermeture des commerces de détail le dimanche.     

  

  

Les pharmacies, les dépanneurs, les stations-service, les restaurants pour les commandes à l’auto ou pour emporter et les épiceries pour les commandes en ligne ou pour la livraison pourront rester ouverts.            

Sont exclus de cette première phase de relance économique les centres commerciaux, les restaurants, l’industrie des soins personnels comme la coiffure et les salons d’esthétique ainsi que les domaines de la culture et du tourisme.         

Les personnes qui ne respecteront pas la distanciation physique sur les lieux de travail pourront être mises à l’amende par la CNESST, a indiqué le Dr Horacio Arruda.            

Ce dernier a prévenu que si le rythme d'augmentation des cas et le taux d'hospitalisation devaient reprendre une tendance haussière trop importante, il n’hésiterait pas à recommander un recul des mesures au gouvernement.    

  

  

Les réouvertures progressives des entreprises, des écoles et des garderies ne signifient pas un retour des rassemblements, ont de nouveau prévenu les autorités de Québec.             

«Il n’y a rien de changé concernant les rassemblements. [...] Faire des partys de famille, on peut s’en passer pour un certain temps», a indiqué François Legault. 

Dans la même catégorie