/news/coronavirus

Les garderies qui rouvriront leurs portes seront méconnaissables

Les garderies dans lesquelles les enfants vont progressivement retourner au cours des prochaines semaines seront très différentes de celles qu’ils ont quittées il y a un mois.     

• À lire aussi: Le ministère de la Famille submergé d’appels  

• À lire aussi: Questions et réponses sur la réouverture d'écoles  

Triage « strict » à l’entrée, fin du brossage de dents, éducatrices masquées ; ce ne sont là que quelques exemples de ce qui attend les enfants qui découvriront un tout nouvel univers, selon un mémo envoyé aux services de garde dont Le Journal a obtenu copie.     

Les peluches et les casse-têtes sont même relégués aux oubliettes.     

Le ministère de la Famille prévoit aussi que la réintégration progressive des enfants devrait s’effectuer en quatre phases jusqu’au 22 juin, date à laquelle le taux d’occupation des installations devrait être revenu à 100 %.     

Le Ministère pourrait toutefois réviser son plan si l’épidémie de COVID-19 regagne du terrain et que de nouvelles directives sont émises par la Direction de la santé publique.     

 

 

Les recommandations du ministère    

Triage à l’entrée  

-Un triage strict sera effectué à l’entrée, avec une station de lavage des mains.     

-On demande aux parents de laisser leur enfant à l’entrée de la garderie.     

-Un seul parent devrait reconduire et chercher son enfant chaque jour.     

-Les services de garde sont invités à étaler les heures d’arrivée et de départ des enfants pour éviter de se trouver avec un trop grand nombre de familles à la fois.       

Un seul local pour toute la journée  

-Les changements de locaux doivent être évités. Les enfants devraient rester au même endroit toute la journée, avec les mêmes éducatrices.     

-Chaque enfant doit avoir son bac de rangement fermé pour ses effets personnels.     

-Les services de garde qui ont une salle polyvalente (pour le sport, par exemple) devront la réserver à un seul groupe d’enfants.       

Éducatrices masquées  

-Des repères physiques au sol ou aux murs (lignes, autocollants, cônes, etc.) seront installés pour indiquer la distance de deux mètres à respecter lors des activités.     

-Toutes les éducatrices en contact avec les enfants pendant plus de 15 minutes cumulatives par jour doivent porter un masque chirurgical et des lunettes de protection, mais pas les bambins.     

-Si une éducatrice doit réconforter un enfant, on lui suggère d’attacher ses cheveux et de laver l’endroit de son corps (ex. mains, cou) touché par les sécrétions de l’enfant, ou de changer ses vêtements si nécessaire.       

Circulation à sens unique  

-Comme dans les épiceries, on recommande aux services de garde d’instaurer des trajets de circulation à sens unique dans leurs locaux.       

Casse-têtes interdits  

-Tous les jeux avec contacts doivent être évités.     

-L’utilisation des jouets, livres, jeux de société doit être limitée à un enfant à la fois.     

-Tous les jeux difficiles à nettoyer (casse-tête, pâte à modeler, jeu avec cartes, peluches, etc.) seront retirés des locaux.     

-Les doudous et autres objets de réconfort devront rester à la garderie et y être nettoyés par le service de garde. Les enfants devraient éviter d’amener des objets de la maison.       

Terminé le brossage de dents  

-Comme les enfants et les éducatrices doivent respecter le plus possible une distance de deux mètres, certaines actions doivent être évitées, notamment le brossage de dents des enfants. On demande aussi de ne pas utiliser de gourdes d’eau.       

Nettoyage trois fois par jour  

-Tous les jouets et jeux doivent être désinfectés au moins trois fois par jour.       

Bon à savoir       

-Le retour se fait sur une base volontaire. Les parents qui ne veulent pas réintégrer leur enfant peuvent garder leur place jusqu’à la réouverture complète du réseau sans frais.     

-L’ensemble du réseau (incluant les garderies non subventionnées et en milieu familial) ouvrira ses portes le 11 mai, à l’exception des services de garde de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui ouvriront le 19 mai.      

-Certains travailleurs seront invités à ne pas fréquenter les garderies, notamment les femmes enceintes et ceux âgés de plus de 60 ans.     

-À la réouverture, les garderies devront fonctionner à 30 % de leur capacité. Si la demande est plus grande, elles devront donner la priorité en fonction de la liste des services et activités prioritaires du gouvernement et favoriser leur accès aux enfants vulnérables.