/news/coronavirus

COVID-19: De 10 à 20 millions de doses de vaccin expérimental d'ici fin 2020

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a indiqué jeudi qu'il misait sur la production de 10 à 20 millions de doses de vaccin expérimental contre la COVID-19 d'ici la fin de l'année. 

• À lire aussi: Un possible vaccin déjà fabriqué à grande échelle en Chine 

• À lire aussi: Ce médicament qui attaque directement la COVID 

• À lire aussi: Lueur d'espoir, Washington affirme qu'un médicament agit contre le coronavirus 

En Allemagne, l'autorité fédérale chargée de la certification des vaccins a donné son feu vert à des essais cliniques sur des humains menés par le laboratoire allemand BioNTech en lien avec Pfizer. 

Les essais cliniques, menés sur des personnes volontaires, ont été lancés au début du mois. 

Nanette Cocero, responsable de l'unité Vaccins du géant américain, a déclaré jeudi au cours d'une conférence presse virtuelle que les deux sociétés entendaient intensifier les essais cliniques tout en développant les capacités de production afin de pouvoir produire un grand nombre de doses dès qu'il y aura un vaccin sûr et efficace.  

Il faut parfois des années pour qu'un nouveau vaccin soit homologué pour un usage général, mais face à la pandémie de la COVID-19, des vaccins expérimentaux jugés sûrs et efficaces pourraient vraisemblablement être utilisés en urgence. 

Le virus, apparu en décembre en Chine, a déjà tué près de 230 000 personnes et en a infecté près de 3,2 millions dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles. 

Dans l'hypothèse où la sécurité et l'efficacité d'un des vaccins candidats de Pfizer-Biontech seraient prouvées grâce aux essais cliniques - ce qui, selon Mme Cocero, pourrait se produire «avec un peu de chance dans les prochains mois» - la production devrait suivre rapidement. 

«Nous cherchons à accélérer la fabrication assez rapidement pour avoir environ 10 à 20 millions de doses d'ici la fin de l’année», a-t-elle dit.  

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que le développement et le déploiement d'un vaccin, même expérimental, pourrait prendre de 12 à 18 mois, mais de nombreux laboratoires pharmaceutiques et scientifiques oeuvrent sans relâche à la mise au point d'un vaccin dans de plus brefs délais. 

Si plus d'une centaine de laboratoires mondiaux rivalisent pour être le premier à mettre au point un vaccin, moins d'une dizaine ont pour l'heure engagé des essais sur l'être humain, selon l'École d'hygiène et de médecine tropicale de Londres.