/news/world

La drogue transportée par des livreurs de pizza pendant le confinement

Delivery man shows pizza to customer at the door

Nomad_Soul - stock.adobe.com

Interpol a lancé l'alerte jeudi sur un nouveau mode opératoire des trafiquants qui utilisent des services de livraison à domicile de pizza et autres denrées pour transporter drogue ou armes dans les pays soumis au confinement.

• À lire aussi: Une seule sortie par semaine autorisée

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Début avril, la police espagnole a interpellé à Alicante et Valence sept personnes habillées en livreurs à domicile qui livraient en fait de la cocaïne et de la marijuana à vélo, en moto ou en voiture, relève dans un communiqué l'organisation de coopération policière internationale, basée à Lyon, en France.

Certaines drogues étaient cachées dans de faux sacs à dos de livraison à domicile, ajoute Interpol qui a alerté ses 194 pays membres au sujet de ce nouveau mode opératoire.

Les mêmes procédés ont été identifiés par la police en Irlande, Malaisie, Espagne et Royaume-Uni avec de faux livreurs à domicile transportant cocaïne, marijuana, kétamine et ecstasy.

En Irlande, par exemple, la police a retrouvé huit kilos de cocaïne et deux armes dissimulées dans des cartons à pizza.

«Les criminels continuent de s'adapter à un monde bouleversé par la pandémie de COVID-19», souligne Stephen Kavanagh, directeur des services de police d'Interpol, en insistant sur l'importance d'alerter les forces de l'ordre du monde entier sur ces nouveaux circuits de trafic.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.