/regional/montreal/laval

Préposés aux bénéficiaires, une vocation

TVA Nouvelles

Malgré les décès et les cas de contamination, de nombreuses personnes sont prêtes à aller prêter main-forte au personnel en CHSLD et à domicile.

Plusieurs d'entre elles ont même choisi de suivre un cours de préposé aux bénéficiaires.

TVA Nouvelles s’est rendu à l’école de formation Compétences 2000 de Laval où certains vont bientôt compléter leur cours.

«Toute jeune, j'avais voulu toujours être infirmière. Mais je me suis dit: bon, maintenant, c'est le moment pour y aller, aller aider les gens», confie Martine Augustin, une élève en formation.

Dans un CHSLD public, ces préposés seront payés environ 20 dollars l'heure. 

«Au-delà de l'argent, du salaire, les gens sont vulnérables. Au-delà de la COVID-19, ces gens-là, on est leur béquille», explique Jinny Bourassa.

Leur enseignante ne tarit pas d'éloges à leur endroit. Lynda Bélanger

«Un jour, ça va être nous qui allons être à cette place-là. Comment j'aimerais, moi, être soignée? Avec quelqu'un qui a une approche, qui a un sourire, qui a une délicatesse, une profondeur. Parce que c'est ça qu'il faut avoir pour les nouveaux qui s'en viennent», indique Lynda Bélanger.

Chaque année, ce sont environ 150 préposés aux bénéficiaires qui sont formés chez Compétences 2000.

«C'est une formation de 870 heures. Donc, à temps plein, ça représente environ huit mois de formation. On a des cours offerts de jour et de soir», précise le directeur adjoint santé de l’établissement, Jean-Pierre Girard.

Formation de bénévoles

Par ailleurs, des bénévoles qui ont répondu à l’appel du gouvernement viennent suivre une formation d’une journée pour aller prêter main-forte en CHSLD.

«On a formé jusqu'à présent, depuis plus d'une semaine maintenant, plus de 150 personnes, qui sont des aidants», fait savoir le directeur général adjoint de la commission scolaire de Laval, Jean-Pierre Archambault.