/news/coronavirus

Roméo et Juliette vivent à Saguenay!

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles

Un citoyen du secteur de Jonquière a trouvé une façon originale de voir sa femme atteinte de la maladie d’Alzheimer qui est hospitalisée au CHSLD des Années d’or.  

• À lire aussi: COVID-19 : une troisième préposée aux bénéficiaires décédée  

À 81 ans, Ghislain Racine, a utilisé une plateforme élévatrice pour monter jusqu’au premier étage à l’extérieur de l’édifice. Il a ainsi pu voir sa conjointe pour la première fois en cinq semaines.  

«C'est comme Roméo et Juliette, mais au lieu de monter dans un arbre, j'avais un monte-charge, a raconté M. Racine. Au début, je me disais que j’allais prendre une échelle, mais ils seraient venus me débarquer. Et là, j'ai pensé à un monte-charge.»  

Quand il a pu voir sa femme, le moment a été d’une extrême tendresse. «Je voulais la voir par la fenêtre. Elle me reconnaissait. On s'est collé la tête dans la fenêtre tous les deux. Je pleurais», a raconté le nouveau Roméo en ravalant quelques sanglots.  

L’équipement lui a été prêté gratuitement par la succursale Lou-Tec de Jonquière. Les employés ont été touchés par la demande de M. Racine qui était pourtant prêt à payer.  

«Il avait peur qu'elle l'oublie, a expliqué un employé du commerce, Marc-André Giroux. C’est la phrase qui m'a surpris le plus. C’est sorti naturel de sa part. C’est la preuve que l'amour n'a pas d'âge. C'est beau à voir.»  

La plateforme élévatrice, qui est restée sur les lieux pendant une semaine, a finalement été retirée. Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean a invoqué des raisons d’assurance pour demander à Ghislain Racine d’enlever l’équipement.  

En contrepartie, les autorités ont permis à l’octogénaire de visiter sa conjointe avec toutes les mesures de protection requises.  

Le couple est marié depuis 50 ans et a deux enfants. «Je l'ai toujours aimée. Ça fait 50 ans. Je ne la lâche pas», a dit Ghislain Racine, les yeux dans l’eau.