/news/coronavirus

«Si ça continue comme ça, on retourne en confinement en juin»

Mario Dumont devant ce qu’il nomme les «messages cumulatifs de relâchement» envoyés par le gouvernement Legault depuis lundi est pour le moins préoccupé.    

• À lire aussi: «Si t’as pas compris ça, t’es pas fort en science!»   

• À lire aussi: Réouverture graduelle de certaines régions dès lundi  

Il montre du doigt le flou qui a entouré le point de presse d’hier où le déconfiement progressif des régions et la possibilité de se réunir chez soi en respectant les mesures de distanciation sociale semblent avoir été mal compris des Québécois.    

«Vous parlez à une personne, vous lui parlez comme à un adulte. Vous parlez à une foule de 1000 personnes, il faut leur parler comme à des enfants. Alors quand tu parles à 8 millions de personnes, il faut que tu sois simple», martèle Mario Dumont.   

Certains risquent de laisser tomber la discipline dont ils faisaient preuve depuis plus de six semaines s’inquiète notre commentateur politique.   

«Je suis très inquiet du relâchement des mesures de distanciation, de prudence. On ne peut pas se permettre ça. Le virus est très présent, entre autres à Montréal, et risque de s’étendre à d’autres régions rapidement. Compte tenu du relâchement que je ressens, du message cumulatif que je ressens, j’ai des craintes», ajoute-t-il.   

«Si on continue comme ça, on retourne en confinement en juin. C’est écrit dans le ciel! C’est un moment critique», prévient Mario Dumont.   

*** Voyez son commentaire dans la vidéo ci-haut