/news/coronavirus

Les camps de jour ne seront plus les mêmes

TVA Nouvelles

Québec donne le feu vert aux camps d'été dès la fin du moins de juin, à condition que le retour en classe se fasse favorablement. 

«Si ça se passe bien dans les écoles, que nos enfants sont en sécurité et qu’on n’a pas de problème de santé publique, on va pouvoir ouvrir nos camps de jour», indique la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest. 

Comme dans le cas des écoles et des garderies, les camps de jour ne seront plus les mêmes. 

À Cité Joie, à Québec, on prévoit par exemple accueillir moitié moins d’enfants en raison des règles de distanciation sociale. Les moniteurs seront équipés de masques. Même dans la cafétéria, on a espacé les tables et installé des stations de désinfection. 

«On peut aussi se servir des nombreuses tables à pique-nique l’extérieur», explique Denis Savard, directeur du Centre de vacances Cité Joie. 

Un guide de sante publique qui précise les meilleures pratiques à adopter sera acheminé aux 2000 gestionnaires de camps de vacances dans les prochains jours. Ballons, piscines, modules de jeux, pourraient rester fermés. 

Certains dirigeants de camp décideront plus tard s'ils ouvriront ou non leurs portes dépendamment des règles, surtout à Montréal. 

Dans la même catégorie