/finance/stockx

Wall Street portée par le pétrole et un regain d'optimisme

Agence France-Presse

La Bourse de New York a fini dans le vert mardi, profitant de l'envolée des prix du pétrole et de la confiance des investisseurs en un redémarrage de l'activité économique aux États-Unis et dans le monde.

Le Dow Jones Industrial Average, son indice vedette, a gagné 0,56% à 23 883,09 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 1,13% à 8809,12 points.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, est lui monté de 0,90% à 2868,44 points.

La place new-yorkaise s'est montrée plutôt enthousiaste face à la réouverture progressive de l'économie de nombreux États américains et aux mesures de déconfinement à travers le monde.

La Californie, cinquième économie mondiale, va ainsi commencer à assouplir certaines mesures à la fin de la semaine.

Si le nombre de morts est tombé à son plus bas niveau quotidien depuis un mois aux États-Unis (1015), les autorités tablent sur une nouvelle flambée qui se traduira par 3000 décès par jour, selon un document dévoilé par la presse américaine.

Par ailleurs, «l'optimisme (des investisseurs) a éclipsé plusieurs données dans des secteurs clefs ayant montré les profonds bouleversements provoqués par la pandémie de COVID-19», notent les analystes de Charles Schwab.

L'activité dans les services aux États-Unis a ainsi reculé en avril, pour la première fois depuis décembre 2009, touchée par les mesures de confinement, selon l'indice de l'association professionnelle ISM.

Le déficit commercial a lui rebondi en mars avec un plongeon des exportations américaines, selon les données du département du Commerce.

La place new-yorkaise a également été portée mardi par la nette hausse des cours de l'or noir mardi, le WTI new-yorkais grimpant de plus de 20% et le Brent londonien de plus de 14%.

Le marché pétrolier fait le pari d'une reprise de la consommation, espérant que le transport mondial va redémarrer avec le début du déconfinement.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine progressait, s'établissant à 0,6587% contre 0,6334% lundi soir.