/news/coronavirus

Des deuils compliqués par la pandémie

Les derniers moments de la vie constituent une étape importante de l'existence, dont sont privées de nombreuses familles en raison de la COVID-19.

«Pour les familles, c'est comme un crash d'avion, a lancé Colette Coudé, directrice générale de la Table Action Abus Aînés de la Mauricie. Certains vont s'en sortir, mais sans soutien psychologique ce sera difficile.»

Pour permettre à des résidents de voir leurs familles une dernière fois avant de mourir, des maisons de soins palliatifs ont fait preuve de souplesse et ont autorisé les visites.

«C'est déjà un choc de rentrer en maison de soins palliatifs, a expliqué Anne-Marie Hébert, coordonnatrice aux soins à la Maison Albatros de Trois-Rivières. De les priver de ce contact-là avec les gens qui sont rassurants pour eux... On s’est dit qu’on prendrait des précautions pour leur permettre. Et c'est ce qu'on fait depuis le début.»

Pas de cérémonie

Aux 113 décès liés à la COVID-19 qui sont survenus en Mauricie-Centre-du-Québec, il faut ajouter tous les autres, non prévisibles, qui sont difficilement vécus par les familles endeuillées.

En plein cœur de la pandémie, Maurice Blanchet a subitement perdu sa conjointe. Il a ramené ses cendres à la maison et tente maintenant de vivre son deuil.

«On a le sentiment qu'elle est partie et qu'on doit tourner la page. On n'a pas fait de funérailles, de réunion de famille ou quoi que ce soit. J'ai l'impression que sa vie, c'est pareil comme si on était obligé d'oublier ça complètement.»

Pour aider les aînés endeuillés, que ce soit en lien ou non avec le coronavirus, la Table Action Abus Aînés Mauricie vient de mettre en place une ligne téléphonique de soutien. Les gens peuvent s'inscrire à des séances de groupe avec la psychothérapeute Astrid Abelé au 819-372-0274.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.