/news/coronavirus

De la salive et un laser pour détecter rapidement la COVID

Dans la course contre la montre pour lutter contre la COVID-19 chaque minute compte particulièrement quand vient le temps de dépister des malades potentiels afin d’éviter qu’ils propagent le virus autour d’eux.  

Les tests utilisés en ce moment demandent de l’équipement et des heures pour obtenir un résultat. Un chercheur montréalais et son équipe sont en train de développer une nouvelle arme: un test très rapide qui ne nécessite pas de réactif comme les tests traditionnels. 

«Un laser est envoyé à travers la salive des participants qui permet d'obtenir un profil cellulaire. À l’aide d’algorithmes d'intelligence artificielle, le profil est réinterprété et permet de constater s’il y a un virus ou un changement métabolique associé à la présence du virus», explique Frédéric Leblond, professeur titulaire au Département de génie physique de Polytechnique Montréal et chercheur au CRCHUM. 

«Le test salivaire cherchera la signature spécifique du SARS-CoV-2 à l’origine de la COVID. Et, dans une autre phase du test, s’il y a une charge virale, on enverrait le participant faire un test PCR pour détecter le coronavirus et celui qui n'en a pas, on le revoit à la maison», précise M. Leblond dont l’équipe a obtenu un financement accéléré pour mener à bien leur recherche.  

Le chercheur teste deux technologies différentes et se donne quatre mois pour faire le bon choix.  

*** Voyez-le dans la vidéo ci-haut vous expliquer en détail l'approche par spectroscopie Raman

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.