/news/coronavirus

Incursion dans une ressource intermédiaire pendant la pandémie

La journaliste Marie-Christine Noël a travaillé une semaine comme préposée aux bénéficiaires dans une ressource intermédiaire touchée par la COVID-19. En ressort la difficulté de traiter la COVID-19, mais aussi l’humanité des soignants. 

«On côtoie la maladie, mais aussi la mort», explique la journaliste. La ressource intermédiaire en question comptait huit cas de COVID-19, et une femme a malheureusement perdu la vie lors d’un quart de travail de l’un de ses quarts de travail.  

Dans son enquête, on découvre une équipe soudée, mais aussi fatiguée, qui prend soin des patients comme si c’était leurs proches. «C’est un personnel qui oui, a la vocation, mais il va falloir qu’on pense à elles après la crise. Elles étaient déjà fatiguées, et on leur en demande beaucoup», insiste la journaliste.  

Elle remarque d’ailleurs que 80 % des préposés aux bénéficiaires sont des femmes. 

Le reportage de Marie-Christine Noël intitulé «Soigner avec la peur au ventre» sera publié samedi dans les pages du Journal de Montréal et du Journal de Québec, ainsi que sur tvanouvelles.ca

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.