/news/coronavirus

Premiers cas de COVID-19 au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines

Agence QMI

Photo d'archives

Les détenus à sécurité moyenne au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines sont en isolement complet depuis mercredi, quand deux employés ont été déclarés positifs à la COVID-19.  

• À lire aussi: Il reste détenu malgré l’éclosion en prison

• À lire aussi: Des détenus et leur entourage veulent plus de mesures préventives

Il s’agit des deux premiers cas dans cet établissement fédéral, a indiqué Service correctionnel Canada, par communiqué, vendredi.  

L’organisme fédéral dit travailler à établir les contacts qu’on eut ces deux employés, qui sont actuellement en convalescence à la maison.  

Entre temps, toutes les visites à l’établissement Archambeault de Sainte-Anne-des-Plaines sont suspendues. De plus, les détenus qui bénéficiaient d’un droit de sortie ne peuvent s’en prévaloir à l’heure actuelle.  

Ce n’est pas le premier établissement carcéral à être frappé par le virus.  

Le pénitencier fédéral pour femmes de Joliette est l’un des plus importants foyers d’éclosion dans Lanaudière.  

La prison provinciale de Bordeaux est aussi particulièrement touchée par le coronavirus, ce qui suscite des tensions entre les détenus et le personnel. Cette semaine, des prisonniers ont entamé une grève de la faim pour dénoncer les conditions sanitaires de l’établissement.