/news/coronavirus

[VIDÉO] Un organisme se dissocie d'une vidéo de rap incluant le Dr Arruda

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

Le Dr Horacio Arruda s’est attiré des critiques lundi pour sa désinvolture en s’improvisant danseur de rap au moment où Montréal se trouve parmi les villes où le coronarivus a fait le plus de ravages.  

• À lire aussi: Projections de mai: Horacio Arruda fait son mea culpa  

«On trouve ça trop tôt, pendant que la souffrance est si grande », a réagi lundi Dan Bigras, sur les réseaux sociaux.  

Le chanteur est porte-parole du Refuge des jeunes de Montréal. Cet organisme, à qui les fonds générés par la vidéo devaient être acheminés, s’en est dissocié, lundi.  

Diffusé dimanche, ce vidéo-clip montre le chanteur Rod le Stod et le directeur national de la santé publique se dandiner au rythme d’Oragio, une « danse du confinement ».   

On y entend des paroles telles que : « On est chanceux d’avoir François Legault. Suspends tous mes droits, je te donne le go. »  

«Selon nous, le temps de diffuser cette vidéo n’est pas encore venu », a renchéri France Labelle, DG de l’organisme qui vient en aide aux hommes de 17 à 25 ans, en difficulté ou en situation d’itinérance. Elle reconnaît cependant la bonne intention.  

Si certains Québécois se sont portés à sa défense sur les réseaux sociaux, d’autres ont vivement critiqué le Dr Arruda pour son apparition dans le clip devenu viral.  

Qui plus est, ses deux protagonistes ont omis de consulter l’organisme avant la diffusion.  

« C’est un grave manque de communication, analyse Benoît Duguay, expert en la matière. Y’a quelqu’un qui n’a pas fait sa job dans l’équipe d’Horacio Arruda. Et l’acte d’altruisme demeure, mais on comprend juste à la fin de la vidéo que c’est pour amasser de l’argent. C’est la seule raison valable de faire le pitre comme ça. »  

Regrettable  

Le nouveau chouchou du Québec a multiplié ses sorties publiques, récemment.  

Pendant ce temps, l’Institut national de santé publique du Québec dévoilait des projections peu encourageantes à propos du déconfinement des Montréalais, vendredi.  

Le ministère de la Santé a indiqué lundi soir qu’Horacio Arruda avait accepté l’invitation « sans aucune mauvaise intention et sans connaître le moment de sa diffusion ».   

Dr Arruda trouve regrettable que l’organisme n’ait pas été consulté en amont. Dorénavant, des vérifications seront effectuées avant sa collaboration, a-t-on précisé.

Dans la même catégorie