/news/coronavirus

Vidéotron lance un bracelet électronique pour favoriser la distanciation en milieu de travail

Agence QMI

Un bracelet qui permet de savoir lorsqu’on se trouve à moins de deux mètres d’autres personnes, et ainsi respecter les normes de distanciation physique au travail sera lancé par Vidéotron dans les prochaines semaines. 

«On a conçu avec des partenaires une solution pour aider les gens à bien gérer cette distanciation-là et favoriser le retour au travail qui est assez complexe pour plusieurs de nos clients», affirme le président de Vidéotron Affaires, Jean Novak.  

Nommé Radius, le bracelet fonctionne avec la technologie Bluetooth et capte ainsi les interactions avec les autres bracelets. Il présente plusieurs fonctions, dont celle d’avertir des utilisateurs qui se trouvent à moins de deux mètres, et ce sans avoir recours à la géolocalisation ou aux données personnelles des détenteurs.  

Si un employé d’une entreprise contractait la COVID-19, l’employeur aurait accès à l’historique d’appariement du bracelet avec les autres, sans pouvoir déterminer leur localisation. «L’association des noms et des bracelets n’est pas contrôlée par Vidéotron. Nous, on n’aura jamais accès à ça. C’est dans un respect total de l’éthique», assure M. Novak.  

L’employeur, qui aurait préalablement attribué un numéro de bracelet à chacun de ses employés, serait pour sa part en mesure de prévenir des employés susceptibles d‘avoir été en contact avec le virus. 

Le bracelet électronique, qui est présentement testé chez Vidéotron, sera officiellement offert aux entreprises à la mi-juin. «On va mesurer l’intérêt de nos clients dès maintenant pour être en mesure de s’adapter à leurs besoins qui vont être différents par industrie, par région ou événements», a fait savoir M. Novak.  

Le produit commercialisé par Vidéotron a été développé avec l’entreprise technologique Connect&Go, ainsi que deux autres partenaires.