/news/currentevents

Site web trompeur: confronté, un fraudeur fait volte-face

Maxime Deland | Agence QMI

Un fraudeur sans scrupule qui utilisait de façon trompeuse un site web s’apparentant à celui du CIUSSS de l’Estrie - CHUS pour s’en mettre plein les poches en vendant du matériel de protection contre la COVID-19 a subitement modifié son site internet après avoir été confronté par l’Agence QMI.

• À lire aussi: Plus de 2000 décès uniquement à Montréal  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus  

Selon les autorités, «un individu ou une entreprise privée» utilisait de manière trompeuse le site du CIUSSS en prétendant agir en son nom, ce qui n’était absolument pas le cas.

«Bienvenue au CIUSSS de l’Estrie - CHUS» pouvait-on lire en grosses lettres sur la page d’accueil du site web https://www.sante-estrie.ca.

Le site possède également sa page Facebook, où on y fait notamment de la publicité pour la vente de masques de protection et de visières.

Interpellée sur la messagerie de sa page Facebook, la personne qui se cache derrière le site Santé-Estrie n’était pas au courant qu’une enquête policière avait été ouverte concernant ses agissements.

«Non, nous n’étions pas au courant, a d’abord répondu l’administrateur de la page Facebook. Nous avons maintenant mis au clair et [c’est] évident que nous ne sommes pas [une] filiale du gouvernement, mais bien Santé-Estrie. Nous ne sommes en aucun cas un site de fraude, nous offrons à prix compétitifs des équipements de protection médical certifié.»

Quelques secondes après cette réponse, toute référence au CIUSSS de l’Estrie - CHUS a été retirée du site web de Santé-Estrie.

«Nous ne sommes aucunement liés à ces plateformes. Nous ne sommes donc pas en mesure de garantir si la marchandise sera reçue, ni la qualité de celle-ci», a indiqué dans un communiqué Annie-Andrée Émond, porte-parole du CIUSS de l’Estrie - CHUS.

Dans la même catégorie