/news/coronavirus

Projet de règlement «20/20/20»: un report des mesures sur le logement abordable et familial est demandé

GEN-LOGEMENTS-SOCIAUX

MARIE CHRISTINE TROTTIER/24 HEURES/AGENCE QMI

L'administration Plante est invitée à retourner à la table de dessin concernant son projet de Règlement pour une métropole mixte, notamment en ce qui concerne le logement abordable et familial.   

• À lire aussi: Fonds de contribution pour le logement : plus de 20 millions $ disponibles 

• À lire aussi: Inquiétudes face à la politique du 20/20/20 de l'administration Plante 

L’Office de consultation publique de Montréal recommande d’aller de l'avant avec le volet logement social du projet de règlement surnommé «20/20/20», en y apportant quelques modifications. Il conseille toutefois de reporter les mesures concernant les logements abordables et familiaux.   

«Si les intervenants s’entendent globalement sur la dimension de logement social des règlements proposés, beaucoup de concepts et de paramètres concernant les volets abordable et familial sont remis en cause par la majorité des participants», indique Dominique Olivier, présidente de l’OCPM.   

Rappelons que le projet réglementaire phare de l’administration de la mairesse Valérie Plante, présenté en juin dernier, a fait l’objet d’une consultation durant l’automne 2019, soit avant la crise sanitaire. Le rapport découlant de cette consultation, et contenant 16 recommandations, a été publié jeudi matin.   

Si ce rapport évoque une «urgence d’agir», il mentionne aussi que cette dernière «ne saurait à elle seule justifier de sauter des étapes». Plusieurs éléments du projet de règlement doivent être retravaillés, suggère-t-on.   

La mairesse de Montréal a dit, via communiqué, accueillir favorablement le rapport. Cela dit, une nouvelle version du projet de règlement tenant compte des recommandations de l’OCPM, notamment sur le volet abordable, sera présentée.   

«Je suis convaincue que le Règlement pour une métropole mixte, qui permettra la construction de logements sociaux, sera un élément central de la reprise économique de Montréal», a déclaré Mme Plante.   

«Le développement et le financement stable du logement social, par le biais de l’inclusion, a permis, par le passé, d’appuyer le développement immobilier privé. Je compte sur cette force pour participer activement à la relance solidaire et équitable de notre métropole», a ajouté la mairesse.   

Rappelons qu’à travers ce projet de règlement, la Ville veut obliger les promoteurs immobiliers à inclure une portion plus grande de logements sociaux, abordables et familiaux dans les nouvelles constructions de 50 logements et plus. Une entrée en vigueur en janvier 2021 est souhaitée.   

À présent, la Ville peut demander d’inclure une part de ces logements lorsqu’un projet d’au moins 100 unités déroge aux règles d’urbanisme.   

Dans la nouvelle version, une contribution financière sera aussi exigée pour le logement social dans les immeubles comportant entre 5 et 49 unités.   

Autant maintenant qu’advenant l’adoption du nouveau règlement, les promoteurs ont l’option de verser une contribution financière plutôt que d’intégrer des logements sociaux, abordables et familiaux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.