/news/law

Toronto: un militaire retraité accusé d’agression sexuelle

Agence QMI

Bloc militaires canadiens armée canadienne Forces canadiennes

Photo d'archives

Un militaire retraité des Forces armées canadiennes (FAC) fait face à une accusation d’agression sexuelle concernant des gestes qu’il aurait posés à Toronto en 2015 alors qu’il était toujours en service.  

Le crime reproché au sergent Robert Kohlsmith se serait produit en 2015 au manège militaire de Moss Park, à Toronto, mais il a été rapporté aux autorités seulement en juin 2018.  

Kohlsmith était à ce moment réserviste au sein de la 25e Ambulance de campagne, basée dans la Ville-Reine.  

La présumée victime a officiellement porté plainte en juin 2018 à la police de Winnipeg. L’enquête a par la suite été transférée au Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC).  

Les autorités n’ont pas révélé les circonstances entourant l’agression sexuelle présumée.  

«Le SNEFC enquête toute allégation d’agression sexuelle à la limite de ses capacités peu importe le moment de l’offense. Cette accusation est le fruit d’une enquête criminelle exhaustive et démontre notre persévérance pour assurer que ceux qui commettent des infractions de cette nature au sein des Forces armées canadiennes sont légalement tenus responsables pour leurs actions», a indiqué dans un communiqué Bryan MacLeod, commandant par intérim du SNEFC.  

L’affaire suit maintenant son cours conformément au système de justice militaire et pourrait être présentée devant la cour martiale à une date et à un lieu à déterminer.