/news/coronavirus

COVID-19: 200 millions $ pour l’industrie laitière

La Commission canadienne du lait (CCL) a bénéficié d’une rallonge de 200 millions $ pour soutenir le système de gestion de l’offre de la filière lait.    

Ainsi, les modifications apportées vendredi à la Loi sur la CCL permettent à l’organisme régulateur d’augmenter sa limite d’emprunt portée désormais à 500 millions $.   

Ce portefeuille permettra à l’organisme d’acheter et de stocker une plus grande quantité de produits laitiers, a indiqué vendredi dans un communiqué le ministère fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.       

La pandémie de COVID-19 a impacté la chaîne d’approvisionnement de l’industrie laitière, en causant des fluctuations importantes dans la demande de produits laitiers.   

«Grâce à sa capacité d'emprunt accrue de 200 millions $, la Commission canadienne du lait pourra mieux soutenir le système de gestion de l'offre», a dit la ministre fédérale de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau.    

«La CCL joue un rôle de régulateur important dans notre système de gestion de l'offre, qui permet au secteur laitier d'arrimer son offre à la demande», a-t-on ajouté.