/news/coronavirus

Manifestation anti-confinement à Montréal et à Québec

Étienne Paré | Agence QMI

Un convoi d’environ 70 véhicules est parti de Montréal dimanche matin pour aller manifester contre le confinement devant l’Assemblée nationale, à Québec.   

• À lire aussi: Nouvelle manifestation anti-confinement en Pennsylvanie  

C’est vers 8 h 30 que les manifestants se sont donné rendez-vous pour le départ au Centre Rockland. Sur place, plusieurs véhicules arboraient des affiches protestant contre le confinement et l’installation du réseau 5G.   

Personne ne serait cependant sorti de son véhicule et les policiers n’ont pas eu à faire d’intervention, a indiqué le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).   

Des agents de la Sûreté du Québec (SQ) étaient également sur les lieux et ont suivi le contingent de manifestants lorsqu’il est parti en direction de Québec, sur l’autoroute 40.   

Avant d’atteindre le parlement, les manifestants anti-confinement ont prévu de faire un arrêt à Trois-Rivières.   

Joint en début d’après-midi, la SQ a assuré que la manifestation se déroulait sans heurts.   

Ce n’est pas la première manifestation de ce genre au Québec depuis le début du confinement. À la fin avril, une centaine de protestataires s’étaient réunis devant l’Assemblée nationale. Les affiches anti-vaccin et anti-5G étaient également bien en évidence.   

Depuis le début de la pandémie, la création d’un vaccin contre la COVID-19 et l’installation du réseau cellulaire 5G sont au cœur des théories du complot les plus en vogue sur les réseaux sociaux.   

Le mouvement anti-confinement reste toutefois bien moins important au Québec qu’aux États-Unis, où il a obtenu le soutien du président Trump.