/news/coronavirus

Le dépistage s’accélère dans le quartier Saint-Michel à Montréal

TVA Nouvelles

Le quartier Saint-Michel, l’un des points chauds de l’île de Montréal, poursuit ses efforts pour dépister les résidents et tenter de freiner la multiplication de cas de contamination à la COVID-19. 

• À lire aussi: Les personnes asymptomatiques peuvent être testées dans le quartier Saint-Michel

• À lire aussi: COVID-19: la clinique mobile s’arrête dans Saint-Michel

La Santé publique mène à l’heure actuelle une étude épidémiologique pour tenter de mieux comprendre ce qui se passe sur le territoire situé au nord de l’île. 

Plusieurs citoyens, dont certains qui ne présentent aucun symptôme, souhaitent se faire dépister dans l’une des cliniques mobile installées à Saint-Michel. 

«Mon fils et mon mari ne veulent pas venir. On dirait qu’ils ont peur! Alors, je me porte volontaire», explique Natacha, une citoyenne.

«Il y a vraiment une approche plus ciblée pour vraiment voir pourquoi on est plus contaminés, la transmission s'effectue. Pourquoi on se contamine entre citoyens de façon plus intense sur ce secteur-ci», mentionne Caroline St-Denis du CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal.

Nouvelle clinique

Toujours dans Saint-Michel, une nouvelle clinique de dépistage permanente a vu le jour lundi sur le site du siège social du Cirque du Soleil. 

L’endroit, pratiquement désert pour sa première journée d’opération, peut effectuer jusqu’à 200 tests par jour. Les citoyens peuvent se présenter à bord de leur véhicule ou à pied, de 9h à 17h, 7 jours sur 7.

Le député de Viau, Frantz Benjamin, estime qu'il faut faire plus pour mieux protéger la population du quartier.

«On va commencer une campagne de livraison de masques réutilisables à des familles du quartier Saint-Michel», explique ce dernier.

Il compte en distribuer au moins 3000 dès mardi. Il remettra aussi des produits désinfectants à différents organismes communautaires. 

-Avec les informations de Bénédicte Lebel