/news/society

Interdictions de feux à ciel ouvert en vigueur dans plusieurs régions

TVA Nouvelles et Agence QMI

Même si le beau temps ne fait que commencer, des interdictions de feux à ciel ouvert sont en vigueur dans presque toutes les régions du Québec. 

Annoncées mardi matin par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), ces mesures ont été prises en raison «des conditions météorologiques qui ont évolué et de la disparition du couvert de neige dans plusieurs régions». 

Toutes les régions au sud du Saint-Laurent sont visées, tout comme l’Outaouais, les Laurentides, Lanaudière, la région de Québec, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l'ensemble du littoral de la Côte-Nord. 

«Dans les conditions actuelles propices aux feux de forêt, il est facile de perdre rapidement le contrôle de feux allumés lors du nettoyage printanier des terrains. En effet, plus de la moitié des incendies survenus depuis le début du printemps ont été causés par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles faits par des résidents», a prévenu la SOPFEU. 

Elle a aussi précisé que l’interdiction de feux à ciel ouvert vise à préserver ses capacités opérationnelle et celle des pompiers municipaux durant la pandémie, afin de limiter les interventions et donc les risques de propagation de la COVID-19. 

Depuis le début de l’année, 199 incendies de forêt ont touché 140 hectares. Il y a présentement 8 feux en activité dans la province.

La SOPFEU a remarqué que plusieurs feux de forêt ont été causés par la perte de contrôle de feux de broussailles.

«On a aussi un printemps qui est sec. Le taux d’humidité qui est plus bas, le vent, toutes ces choses-là peuvent faciliter un embrasement plus facilement» a précisé Isabelle Gariépy de la SOPFEU.

«Et au printemps, il ne faut pas oublier que tout ce qui se retrouve au sol, ce sont des feuilles mortes, des branches mortes... Tout est un peu plus sec. Les gens peuvent d’ailleurs le voir même quand ils ramassent leurs feuilles. Ça peut s’enflammer très rapidement», a-t-elle ajouté.

La porte-parole de la SOPFEU a souligné qu’un feu de forêt a été combattu la fin de semaine dernière au nord de Manic-5. Dans le contexte, la SOPFEU compte faire beaucoup plus de prévention que d’habitude.

Pour voir toutes les régions touchées par l’interdiction, consultez le site de le SOPFEU

- avec la collaboration d'André Normandeau