/finance/homepage

La Maison Simons ouvre certains magasins

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Québec

Photo Simon Clark

La Maison Simons a ouvert mardi ses magasins à Québec, à Sherbrooke et à Gatineau. Si tout se passe bien, ceux situés dans la grande région de Montréal accueilleront de nouveau des clients le 25 mai. Par ailleurs, seuls les paiements par cartes bancaires seront acceptés.   

• À lire aussi: IKEA rouvre ses portes à Québec 

• À lire aussi: Simons en difficulté financière 

En raison de la complexité des nouvelles mesures de sécurité pour limiter la propagation de la COVID-19, la direction de l’enseigne québécoise avait préféré attendre avant d’ouvrir à la population ses magasins. Pour ceux à l’extérieur de Montréal, elle pouvait les ouvrir depuis le 4 mai dernier.      

En mars, l’ensemble des 15 succursales du groupe au Canada ont fermé leurs portes. Durant la pandémie, le détaillant a poursuivi ses activités en ligne. La plateforme Web Fabrique 1840 dédiée aux commerçants canadiens a notamment connu du succès.      

Les trois magasins en Alberta de Simons devraient ouvrir le 25 mai et celui de Vancouver le 1er juin. Pour les succursales en Ontario, la direction précise sur son site ne pas avoir encore de date, pour le moment.      

Pas d’argent comptant  

Mardi, le PDG de l’entreprise de vêtements, Peter Simons, n’était pas disponible pour une entrevue.      

Comme nouvelles mesures de sécurité, Simons limitera le nombre de clients par magasin. La direction demande également aux consommateurs de limiter la manipulation des vêtements dans la mesure du possible.      

Les salons d’essayage seront toujours accessibles. Ils seront désinfectés avant et après chaque client. Les produits essayés seront aussi mis dans une zone d’isolement et passés à la vapeur.      

Par ailleurs, pour protéger ses employés, Simons n’acceptera plus l’argent comptant. Les clients devront payer par cartes bancaires.      

Dans une récente entrevue au Journal, M. Simons avait confié que son organisation ne sortira pas indemne de cette crise. Aucun scénario n’était écarté pour assurer la santé financière du détaillant, comme une restructuration ou l’ajout d’investisseurs.      

Simons devait inaugurer, cette année, son nouveau centre de distribution dans l’Espace d’innovation Chauveau, à Québec. Cet établissement devrait maintenant être opérationnel à 100 % qu’en 2021. Ce projet s’inscrit dans un plan de croissance de cinq ans de 215 millions $.