/news/coronavirus

Les Québécois pourront retrouver leurs familles

Marc-André Gagnon | Bureau parlementaire

Dès vendredi, après deux mois de confinement, les Québécois pourront enfin retrouver leurs proches autour du barbecue, pour autant qu’il y ait 10 personnes ou moins, et qu’elles proviennent de trois ménages différents, au plus.    

«Mais on demande de garder la distance de deux mètres entre les personnes et de respecter les consignes sanitaires, de bien se laver les mains», a insisté mercredi la vice-première ministre Geneviève Guilbault, en faisant le point sur la situation avec le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda.           

S’il sera permis d’aller au petit coin à l’intérieur, les repas à l’intérieur avec plusieurs personnes provenant de différents foyers demeureront pour l’instant interdits.           

«C’est très important de comprendre que les risques de contagion sont beaucoup plus grands à l’intérieur qu’à l’extérieur», a expliqué Mme Guilbault.           

  

  

Les enfants seront aussi heureux d’apprendre qu’il leur sera possible de jouer avec leurs amis dans la ruelle, pour autant qu’ils proviennent d’un maximum de trois familles différentes.           

La santé publique a aussi donné le feu vert pour rouvrir progressivement les salons de coiffure et les cabinets de dentistes.      

«Pour les soins de santé privés, ce sera à partir du 1er juin partout au Québec», a annoncé Mme Guilbault.           

«Pour les soins corporels et esthétiques, ce sera à partir du 1er juin en dehors de la région Montréal et de la MRC de Joliette», a-t-elle ajouté.        

  

  

Près de 45 000 cas           

Avec 71 décès additionnels et 578 nouveaux cas confirmés, le Québec devrait franchir d’ici demain la barre des 45 000 personnes infectées à la Covid-19.           

Le nombre de cas détectés à travers la province depuis le début de la pandémie se chiffre ainsi à 44 775. De ce nombre, on compte toutefois 12 822 personnes guéries.           

À l’heure actuelle, 1 516 personnes atteintes du coronavirus reçoivent des soins dans un centre hospitalier.           

Il s’agit de 20 patients de moins qu’hier, mais cette diminution tient surtout du fait que les autorités excluent désormais les patients guéris du calcul. Ces patients demeurent généralement hospitalisés dans l’attente d’un transfert.           

Du côté des soins intensifs, on retrouve trois patients de plus qu’il y a vingt-quatre heures, soit 183 personnes au total.