/news/coronavirus

Les camps de jour pris de court par l’annonce de Québec

TVA Nouvelles

Le gouvernement a annoncé jeudi que les camps de jour pourraient ouvrir partout au Québec à compter du 22 juin. Une annonce qui a surpris l’Association des camps du Québec. 

• À lire aussi: Tous les camps de jour pourront rouvrir le 22 juin 

• À lire aussi: Le tiers des camps de vacances risquent de faire faillite sans aide gouvernementale 

• À lire aussi: Permis ou interdit? Ouvert ou fermé? Un guide complet pour s’y retrouver 

«On est surpris du contexte dans lequel ça se fait. Ça laisse sous-entendre qu’on n’a pas été mis au fait des chiffres qui circulent depuis ce matin concernant le fait que 70% de nos organisations [...] déclarent qu’elles ne pourront pas opérer dans un soutien financier d’urgence», explique Éric Beauchemin, directeur général de l’Association des camps du Québec. 

«On annonce qu’on va couper les ratios de moitié et qu’on va augmenter le double du personnel dans la même équation», ajoute M. Beauchemin. 

Selon lui, il faut comprendre que la situation était déjà complexe et que ce le sera plus encore avec ces nouvelles contraintes. 

«Il y a comme une incompréhension de ce qu’est la situation des camps de jours au Québec», de dire le directeur général. 

L’Association des camps de jours soulève certaines incongruités, notamment en ce qui a trait à l’embauche. 

«On est en train de maintenir le maximum de personnes sur la PCU pour assurer la survie de nos organisations et on nous dit de doubler notre volume d’embauche. C’est inconciliable, c’est illusoire», martèle M. Beauchemin. 

L’Association des camps du Québec a demandé 33 millions de dollars pour pouvoir maintenir les activités des camps de jours. Toutefois, si le fédéral pouvait accorder la subvention salariale de 75%, ces montants seraient à la baisse. 

«On double les ratios, on augmente le nombre de locaux nécessaires pour assurer la distanciation sociale, dans les délais qu’on a, il faut nous donner un coup de pouce», conclut M. Beauchemin.