/news/society

SAAQ : 350 000 appels par jour

Valérie Fortin | TVA Nouvelles

Si vous devez immatriculer votre nouvelle voiture ou encore remiser un véhicule, vous devez vous armer de patience.

Bien qu'il y ait eu certaines améliorations dans les derniers jours, ce n'est pas facile de joindre les services de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

• À lire aussi: La reprise des cours de conduite à moto se fait attendre en Estrie

Fermés depuis la mi-mars, les bureaux de la SAAQ sont de nouveau accessibles. Par contre, il est inutile de se présenter directement sur place. Les services sont offerts, mais uniquement sur rendez-vous.

Le problème, c'est que de nombreux automobilistes ont indiqué à TVA Nouvelles avoir eu beaucoup de difficultés lors de la prise d'un rendez-vous.

«Ah, ça été long. Ça ne répondait pas, c'était toujours engagé», a affirmé l'un d'entre eux, rencontré à la succursale de la SAAQ dans l'arrondissement de Jonquière, à Saguenay.

«Très long. Premièrement d'avoir la ligne, une bonne heure, même une heure et demie. Et un coup qu'ils ont répondu, tu as encore facilement une demi-heure à attendre en ligne. Il a fallu que j'appelle trois fois», a ajouté un autre automobiliste.

«J'avais mis quelqu'un là-dessus. Il y a quelqu'un qui a téléphoné pour moi. Et ça a pris 35 appels dans une journée», a lancé un autre homme sur place.

Et lorsque vous réussissez finalement à avoir la ligne, vous devez encore attendre... de deux à trois semaines avant d'avoir votre rendez-vous.

Ces délais occasionnent des casse-têtes pour plusieurs automobilistes.

«Moi, j'attendais en plus pour monter au travail. Je n'avais plus de véhicule pour monter au travail. C'était comme un service essentiel. Même si j'avais une lettre enregistrée de la job, je ne pouvais pas avoir de rendez-vous avant», a expliqué un jeune homme, soulagé, d'avoir pu enfin immatriculer son véhicule et ainsi reprendre le travail.

D'autres se retrouvent avec des véhicules dont les immatriculations ne sont plus valides : «C'était pour faire le transfert de ma voiture. J'avais un transit en arrière qui est échu... Je suis hors la loi en attendant d'aller aux plaques. J'ai pris une chance.»

Heureusement, les policiers font preuve de compréhension. «Nos policiers sont au courant de la situation. On comprend qu'il y a des difficultés... On a demandé à nos patrouilleurs sur le terrain une certaine tolérance», a déclaré le porte-parole du Service de police de Saguenay, Luc Tardif.

La SAAQ estime à 350 000 le nombre moyen d'appels qu'elle reçoit actuellement par jour.

Prise de rendez-vous en ligne

Jeudi, la Société de l'assurance automobile du Québec a indiqué que la prise de rendez-vous sera facilitée. Pour le secteur de Saguenay, il est possible, depuis jeudi après-midi, de prendre un rendez-vous en ligne sur le site Internet de la SAAQ.

Les automobilistes n'ont donc plus à attendre des heures au téléphone.