/finance/homepage

Couche-Tard veut sa part du gâteau du marché des repas sur le pouce

Jean-Michel Genois Gagnon | Journal de Montréal

Photo d'archives

Couche-Tard veut augmenter ses parts de marché dans le secteur de l’alimentation. Le détaillant souhaite mettre en place un programme d’offre alimentaire à grande échelle dans 1500 emplacements d’ici à l’automne.   

«L’objectif est d’élargir la variété des produits alimentaires frais déjà offerts, principalement en ce qui a trait aux produits de déjeuners et de dîners chauds», répond au Journal la porte-parole Laurence Myre Leroux.    

«L’idée est d’offrir des aliments préparés qui sont savoureux et peuvent être servis rapidement. Nous souhaitons ainsi combler encore mieux les besoins de nos clients pour des aliments sur le pouce», poursuit-elle.   

Ce nouveau programme, qui est considéré par la direction comme une «initiative prioritaire», sera notamment déployé «dans une soixantaine de magasins au Québec et dans les provinces de l’Atlantique».    

La direction mentionne dans un courriel que ce concept est inspiré de l’offre de la chaîne américaine Holiday, qui appartient à Alimentation Couche-Tard depuis 2017.   

Les dépenses en immobilisations qui seront nécessaires pour réaliser cette nouvelle offensive dans le secteur alimentaire sont déjà prévues dans le budget de l’exercice 2021 de la société.   

En raison de la pandémie, Alimentation Couche-Tard a aussi ajusté, au cours des dernières semaines, ses commandes de nourriture afin d’augmenter le volume de produits d’épicerie dans ses points de vente.   

Livraison à domicile  

Par ailleurs, la société a dans ses cartons, comme autre projet, d’élargir son offre de livraison à domicile à plus de 620 magasins en Amérique du Nord.    

La compagnie souhaite aussi bonifier ses services «cliquer et ramasser» et «livraison à la voiture». Tous ces services ne sont toutefois pas disponibles, pour le moment, au Québec.   

Au cours des dernières semaines, pour soutenir ses employés en Amérique du Nord durant la pandémie, la société leur a notamment offert une prime salariale d’urgence de 2,50 $ l’heure.   

Récemment, Alimentation Couche-Tard a annoncé la suspension de son processus d’acquisition de Caltex Australia afin de concentrer son énergie sur le maintien de sa santé financière pendant la crise.   

Au 2 février dernier, l’entreprise avait 1,8 milliard $ de trésorerie et d’équivalents à son bilan, ainsi que 2,5 milliards $ additionnels disponibles sur sa facilité de crédit d’exploitation renouvelable non garantie.   


♦ Alimentation Couche-Tard compte plus de 14 800 magasins à travers le monde, dont près de 9800 en Amérique du Nord